Embellies 2014 : MellaNoisEscape… l’échappée noise d’Olivier Mellano.

***

…de la genèse aux Embellies…

 

Artiste accompli, guitariste et compositeur talentueux, merveilleux touche à tout et d’une humilité de celle des plus grands, nous sommes rapidement à court de compliments pour décrire l’œuvre et le parcours d’Olivier Mellano. En perpétuel mouvement grâce à une énergie bouillonnante et à une liberté artistique acquise à la force de sa jazzmaster, Olivier n’a de cesse de nous surprendre et de nous emmener là où on ne l’attend pas. Encore aujourd’hui avec la sortie de MellaNoisEscape, son dernier opus : une perle noise sans concession aux arrangements soignés dont il est enfin l’interprète principal.

Au départ de cet album, il y a ce désir chez Olivier de se recentrer sur ses envies personnelles suite à ses nombreuses collaborations parfois pharaoniques (comme avec l’immense « How we Tried » et ses 17 guitares) et la volonté de retrouver un  son résolument  rock/noise.

► Olivier Mellano : « J’ai voulu monter  un projet  uniquement musical, très électrique autour de la noise/rock.  C’est une musique que j’écoute beaucoup mais  que j’avais mise de côté à cause  de mes autres projets comme le théâtre, les ciné-concerts ou bien avec l’orchestre de Bretagne. Je souhaitais aussi  retrouver une certaine tension et l’énergie de mes  premiers groupes… J’ai donc arrêté un peu toutes ces formations pour me consacrer à mes projets persos surtout que j’ai de plus en plus de mal à faire des concessions. Et puis, avoir son truc à soi permet de ne pas être frustré quand tu bosses sur d’autres collaborations » 

Le hasard faisant bien les choses, au printemps 2012, l’association KFUEL lui propose un concert improvisé  avec le groupe Les Conformistes à la triste-regrettée-Bascule-qui-va-sans-doute-rouvrir. C’est donc à partir de ce set expérimental créé pour l’occasion en une seule journée que l’album MellaNoisEscape puise sa source. Son évolution vers une teinte noise/pop s’est affirmée de manière presque évidente.

► Olivier Mellano : « Ce format pop est venu en travaillant les morceaux en studio, car à la base c’était assez bruitiste, un peu arraché. C’est en enregistrant  l’album avec les textes que les mélodies sont venues et que le chant s’est affirmé de plus en plus. » 

***

Multi instrumentiste, Olivier a donc tout enregistré lui-même sauf les pistes de batteries : c’est Nicolas Courret (batteur de Laetitia Sheriff) qu’on retrouve derrière les fûts sauf sur deux titres où Régis Boulard (qu’on ne présente plus, au mieux, lisez son interview ici sur alter1fo) tient cette fois-ci les baguettes. Avec l’aide de Nicolas Sacco, en à peine quinze jours de studio à Paris et dix de mixage, tout était dans la boite.

Cela ne veut pas dire qu’Olivier s’est contenté d’un simple guitare/voix, ce serait mal le connaître… Bien au contraire! Toutes ses chansons sont composées à l’image d’un magnifique Tétris musical où une multitude de couches s’enlacent et s’entrechoquent permettant à l’auditeur de découvrir les morceaux sous des angles nouveaux à chaque écoute. Mur de son, mer de bruits et torrents électriques garantis. Et pour mieux apprécier cet album, autant suivre le conseil d’Olivier : l’écouter au moins une fois au casque, le mixage étant réalisé d’une telle manière que chaque élément trouve sa place dans l’espace sonore.

► Olivier Mellano : « Dans tout ce que je fais et de manière non délibérée, je me rends compte qu’effectivement mes projets sont plus maximalistes que minimalistes, c’est un peu ma maladie (rires…). C’est naturel chez moi et  je ne m’en prive pas. Être «  submergé par le son » est quelque chose  qui m’intéresse beaucoup.  Et puis, il faut dire aussi qu’au début de ce projet, mes morceaux étaient tous composés avec des boucles, leurs structures avaient déjà cette sorte d’empilage. »

Chose inédite pour ce 10 titres, Olivier se livre. Sa voix que l’on avait déjà entendue dans Mobiil mais plus de manière parlée est ici chantée et s’incorpore à la structure des morceaux comme le serait n’importe quel instrument.

► Olivier Mellano : « L’idée de chanter en anglais permet de faire sonner des mélodies. Le signifiant est un peu secondaire et c’est cela qui est intéressant : on peut décider de n’entendre le sens que si on le souhaite mais sinon cela ne reste que de la musique »

Sans doute trop modeste pour le dire mais les textes ne sont pas en reste !  Ses paroles touchent, émeuvent et certains thèmes de « How we Tried » se retrouvent sur ce disque. Rien de plus normal, Olivier aime les mots.

► Olivier Mellano : « L’écriture est quelque chose de plus en plus important. Je vais d’ailleurs publier un second livre en 2015. Pour ce disque et sans avoir été aussi exigeant sur mes textes, il y a quelque chose qui est pourtant là : les retours des personnes qui ont écoutées attentivement les textes sont très positifs. »

Au final, même s’il est difficile de décrire un album entier, on peut ressentir une vraie descendance et l’héritage  de l’excellentissime « Misery is a butterfly » de Blonde Redhead.

► Olivier Mellano : « Blonde Redhead est une influence assumée, j’adore ce groupe. Misery is a butterfly est un album monumental. Ce groupe  a un rapport à l’écriture et  à la composition que l’on avait rarement entendu : très baroque, très classique »

***

C’est donc jeudi 27 Mars au Jardin Moderne, invité par Lætitia Sheriff à l’occasion de la carte blanche donnée par Les Embellies qu’ Olivier présentera pour la première fois son tout nouveau set. Gros travail et grosse performance scénique en  perspective. Au moment de l’interview,  Oliver était toujours en pleine préparation au studio Cocoon.

► Olivier Mellano : « J’essaie actuellement  de trouver une formule pour associer l’aspect live sans trop dénaturer la version du disque. Ce sont des dilemmes et des choix à s’arracher les cheveux (rires…)  Je souhaite amener de nouvelles choses tout en  gardant l’énergie de l’album,  les harmonies principales la voix et surtout tout faire marcher ensemble. »

Rendez-vous donc le 27 mars au Jardin, sans doute avec quelques belles surprises !

 

Questions Bonus…

► Alter1fo : pourquoi outrepasser le support d’un label pour ce disque ?

Olivier Mellano : J’ai décidé d’arrêter de bosser avec les labels car pour le moment je n’y trouve plus aucun intérêt. Mais bon, je peux changer d’avis d’ici deux ans (rires…) Pour cette fois-ci, je n’ai pas voulu non plus perdre de temps à démarcher un label, la décision d’enregistrer l’album étant prise il y a à peine 6 mois. Et puis, il y a ce côté grisant, très excitant de tout maitriser entièrement.

► Le futur pour toi ?

J’espère pouvoir tourner avec ce projet jusqu’au début 2015. Après je verrais pour monter une  formule groupe, peut être un trio. Ce sera mon projet principal mais entre temps, je vais sans doute de nouveau rejoindre Psykick Lyrikah et je vais présenter une pièce en avril au TNB, mise en scène par Nordey.

► Si tu reviens un peu en arrière,  comment décrirais tu ton parcours ?

J’ai l’impression de faire ce que j’ai envie de faire. J’ai la chance de pouvoir choisir les projets sur lesquels je travaille et surtout de pouvoir m’investir de plus en plus sur mes envies personnelles. Cette liberté s’est acquise au fil des choix et des décisions que j’ai prises tout au long de ces années.

► Fender Jazzmaster Forever ?

Exclusivement oui (rires…) C’est Marc Sens, un très bon pote à moi (nous avons joué ensemble dans le groupe BED) qui me l’a quasiment offerte. Un jour, alors que j’étais sur la tournée de Dominique A en 1999, il me l’a vendue pour un prix ridicule en me disant que s’il  la gardait, il allait la casser. Et depuis je le remercie tous les jours pour ça.

Un grand merci à Olivier pour sa dispo et gentillesse !!!

***

► Site officiel d’Olivier Mellano ◄ ► MellaNoisEscape à commander ici ◄

► Les EMBELLIES 2014 / 16ème éditionTeaser / Site Internet / Soundcloud / Facebook

► Pour suivre les Embellies sur alter1fo, c’est tout simple, tu vas là : http://alter1fo.com/les-embellies-2014-79203

__________________________________

Carte blanche à Laetitia Shériff le 27 mars au Jardin Moderne
avec Laetitia Sheriff (forcément), MellaNoisEscape, 1 Primate, ainsi qu’un after show mitonné par Mistress Bomb H et Lester Brome
LE JARDIN MODERNE – 20H00
Tarif Sortir : 6 € – Tarif Plein : 12 € – Sur place : 14 €
__________________________________

► ALTER1FO vous fait gagner  votre place pour cette soirée… 

Capture

Laisser un commentaire

* Champs obligatoires