BD en octobre : Planète folle et pantins délurés

A mi-chemin entre la rentrée et Noël, nous sommes au cœur d'un absurde déferlement de plus de 5 000 publications. Impossible donc d'avoir le temps (ou les finances) pour y voir un tant soit peu clair. Nous faisons donc un pas de côté, avec une réédition, un titre sorti cet été et une seule «vraie» nouveauté. Nous y retrouvons un robot goguenard et une paire de Pinochii aussi irrévérencieux l'un que l'autre.

Cultures Electroni[k] : Electroni[k]ids

Une horde de bambins déchainés a envahi la MJC Antipode, dimanche 13 octobre, pour la rituelle cérémonie de clôture festive et familiale du festival Cultures Electroni[k]. Retour sur un après-midi joyeusement bricoldingue et délicieusement riche en sucre, en couleurs et en sons.

Cultures Electroni[k] la joue [k]raut-noise et Pun[k]-Roc[k]

Elektroni[k] a, entre autres qualités, d'être un festival n'hésitant pas à s'aventurer où on ne l'attend pas. L'an dernier, c'était sur le front du hip hop débridé qu'on nous emmenait avec TEZ. Cette année, pour notre grande joie c'est sur des terrains noise et punk rock que s'aventurait l'Antipode vendredi 12 octobre.

Cultures Electroni[k] : Expériences de Babel et de l’Ailleurs

Après avoir fait groover les machines à coudre, le second volet de la série Expérience, nous invitait mercredi 10 octobre au Jardin Moderne, pour une monstrueuse exposition, une rencontre avec l'éclectisme élégiaque de la tribu rennaise Eumolpe et un voyage au bout du son avec le résident Robert Henke.

Cultures Electroni[k] : Elie se dévoile en Eile

Habitué du festival, le musico-vidéaste Yroyto revient une nouvelle fois à Cultures Electroni[k]. Il présente cette année deux projets radicalement différents. Premier round très personnel, mercredi midi 10 octobre dans la salle de conférence des Champs-Libres.

Cultures Electroni[k] : Y a-t-il un micro dans l’avion ?

Et c'est reparti pour un tour de piste. L'artiste berlinois Robert Henke, invité spécial, en résidence sur toute la durée du festival, ouvrait dignement le bal des réjouissances lundi soir avec un voyage ludique et spatial dans l'univers sonore de l'aéroport de Saint Jacques.

Cultures Electroni[k] : Are you experienced ? #2

Dans la foisonnante programmation du festival, vient se nicher un quatuor de soirées particulièrement singulières. La série Expérience consacrée : «à la découverte de formes expérimentales et vitrine des avant-gardes» vous emmènera dans de délicieuses explorations de territoires sonores atypiques, parfois déconcertants, mais toujours excitants pour les oreilles et le cerveau. Le second volet nous mènera mercredi 10 octobre au jardin Moderne à la rencontre de la tribu rennaise Eumolpe. Au bout du fleuve, mais sans doute pas au cœur des ténèbres, le grand Robert Henke viendra également mener la danse. Une soirée entre concert, exposition de dessins et performance audio visuelle, totalement gratuite comme d'habitude au jardin Moderne. Larguez donc les amarres et venez tenter l'aventure.

Cultures Electroni[k] : Vier und sechzig luftballons

Après la restitution de son travail sur les bruits de l'aéroport de Saint Jacques et une prestation de DJ au jardin Moderne, l'artiste berlinois Robert Henke, en résidence toute la semaine sur Rennes, offrira une ultime performance au festival Electroni[k]. Et pas des moindres, puisque vous pourrez assister vendredi 12 ou samedi 13 octobre, à une des quatre représentations d'Atom. Œuvre emblématique de la partie la plus expérimentale du travail d'Henke, elle allie un travail sonore, riche et imprévisible, à un étrange et fascinant ballet de baudruches sublimé par des éclairages subtils. Totalement immanquable.

Cultures Electroni[k] : festival pour petites et grandes oreilles

Cultures Electroni[k] est un festival aux horizons musicaux vastes. Mais il ne voit pas large qu’artistiquement puisque qu'il essaye aussi de s'adresser à des publics plus que variés. Du clubber au retraité, du geek fou d'expérimentation au mélomane amateur de musique savante, chacun peut y trouver son compte, y compris un grand public n'ayant pour clé qu'un minimum de curiosité. Histoire d'être totalement exhaustif, l'équipe a en plus songé à offrir de nombreuses opportunités de s'y rendre en famille. A quoi nos zouzous vont-ils pouvoir emmener leurs parents cette année ?

InterZones fait rugir la Bascule

La vaillante et aventureuse association rennaise InterZones organisait vendredi 28 septembre 2012 au bar La Bascule un prometteur match Rouen-Rennes-Nantes. Si nous étions bien trop ravis pour avoir envie de compter les points à la fin de la partie, on peut au moins dire qu'en solo, duo ou trio, on aura vu et entendu du beau jeu.