Pies Pala Pop Festival, jour 1 : Indie Pop et Pies c’est tout !

La vaillante et téméraire association Des Pies Chicaillent se lance dans l’aventure du festival et c’est une foutue bonne nouvelle. Les 24 et 25 juin, elle vous invite au Jardin Moderne pour deux soirées de concerts d’indie pop / rock à l’esprit large et aux goûts affutés. On commence par vous détailler la très appétissante première soirée du vendredi durant laquelle on retrouvera les impeccables Lewsberg, les pétillants Junk Drawer, l’infatigable Lispector et les détonants Belvoir.

Un nouveau festival de musique sur Rennes, c’est toujours une bonne nouvelle. Cela l’est d’autant plus quand c’est l’association Des Pies Chicaillent qui franchit le pas. Depuis 2016, la belle bande s’ingénie avec une énergie réjouissante à pimenter les scènes rennaises les plus incongrues avec de savoureuses petites touches d’indie pop/rock frondeuses. Cela manquait franchement à la tambouille sonore locale et nous leur en sommes hautement reconnaissants. De leur premier concert où ils invitaient Jeffrey Lewis dans le regretté Bar’Hic, en passant par Thomas Poli dans la Chapelle de l’Hôtel Dieu, Thalia Zedeck et Chris Brokaw à l’Institut Franco-américain, Marisa Anderson à l’Alaska Brocante, Calvin Johnson un peu partout dans Rennes… ou plus récemment une somptueuse soirée en compagnie de This Is the Kit, on ne compte plus les mémorables soirées qu’on leur doit.
Nous avons donc bondi de joie à l’annonce de la première édition d’un festival organisé par ces fines gâchettes. Il s’appelle le Pies Pala Pop et se déroulera les vendredi 24 et samedi 25 juin sur la chouette scène extérieure du Jardin Moderne (sauf repli à l’intérieur en cas de déluge). On vous conseille fortement de précommander votre pass deux jours. Non seulement, il est au prix ridicule de 19,99€ pour les adhérents, mais en plus vous soutiendrez une asso qui le mérite largement et vous aurez droit à plein de ces goodies rigolos (affiches, stickers, bidules à paillettes…) dont l’asso à le secret.
On vous détaille bien sûr avec gourmandise la programmation de l’événement en commençant ici par la première soirée du 24 juin.

Nous avouons sans honte avoir effectué une petite danse de joie à l’annonce du retour sur Rennes de Lewsberg. Ce quatuor de Rotterdam était déjà passé par chez nous en 2019, à l’occasion des trois ans de Des Pies Chicaillent, mais nous les avions lamentablement loupés. Nous ne manquerons pas cette seconde occasion de voir sur scène une des formations les plus inspirées de la scène indie rock du moment. La bande nous avait bien tapé dans l’oreille  en 2018 avec un excellent premier album sans titre qui regroupait neuf petites perles d’indie rock nonchalamment classieuses. La bande perpétuait avec malice et inspiration la grande tradition d’un rock de branleur, épuré et faussement flemmard, qui cache bien son jeu mélodique derrière un son brut et des paroles toutes en ironie. Le groupe n’a rien perdu de son élan avec un paquet de singles et deux albums : In This House (2020) et In Your hands (2021) qui ont confirmé le talent et l’inspiration du groupe. Dignes héritiers d’un rock insolent, mélodique et chaloupé à la Pavement, Television, The Feelies ou The Modern Lovers, le groupe s’oriente au fil de sa discographie de plus en plus vers l’épure, les psirales répétitives et le groove nonchalant mais irrésistible du  Velvet Underground. De retour à quatre (deux gars et deux filles) avec Six Hills un nouveau single imparable sous le bras, Lewsberg s’annonce comme une des formations inloupables de cette programmation et a toutes les armes en main  pour livrer un concert tout en intensité flegmatique.

Autre quatuor hautement émoustillant, les irlandais de Junk Drawer seront également de la partie. On y retrouve les deux frangins Stevie et Jake Lennox, Brian Coney et Rory Dee tous multi-instrumentistes d’un insolent talent. Ces quatre gars de Belfast confirment la vitalité de la scène irlandaise en alignant depuis 2015 les perles musicales entre post-punk, indie rock et jangle-pop. Ils ont même remporté le Northern Ireland Music Prize avec leur insidieusement alangui Year of the sofa. Ce n’est pas que nous sommes très fans des médailles mais vu la concurrence locale, ce n’est tout de même pas rien. Leur album Ready For The House de 2020 naviguait fort habilement entre longues ballades dépressives et éclaircies irrésistiblement chaloupées. Les quatre titres de leur dernier EP The Dust Has Come To Say sorti en mars 2022 confirment la montée en puissance du groupe en laissant exploser leur amour de la broderie mélodique et d’un psychédélisme goguenard.  Ce cocktail aussi pétillant que corsé devrait faire merveille sur scène et nous avons plus que hâte de le savourer en bonne compagnie.

Vingt ans déjà qu’entre Sarlat et New York, la nomade de la pop de chambre Julie Margat alias Lispector fabrique en solo des tubes aussi bricolos qu’imparables. Depuis le début de ce siècle, la dame sort sur un rythme effréné des albums (plus d’une vingtaine !) la plupart du temps auto-produits à l’exception notable de Small Town Graffiti sorti en 2019 chez Teenage Menopause. Comme Daniel Johnston, elle enregistre compulsivement des titres sur son quatre pistes et les distribue de la main à la main quand elle ne les met pas à disposition en ligne sur le Jukebox de son site. On la retrouve aussi chez Casiotone, The! Go team ou comme parolière du Black Corée d’ Electric Electric. En live, on la retrouvera en mode conférence, seule avec un micro, son synthé et ses vidéos pour un grand moment d’amour fou de la pop.

Avec tout ça, vous prendrez bien un peu de chanson française ? Avec Des Pies Chicaillent, oubliez bien sûr la variété ultrabalisée et attendez vous plutôt à quelque chose de bien plus aventureux. Le duo Belvoir est composé de Romain Vasset (François & The Atlas Mountains) et François Le Roux (programmateur avec le Collectif Pieg dans divers lieux de l’est parisien comme La Flèche d’Or, le Café de Paris ou la Gare Expérimentale). Dans leur EP Incendies, sorti en 2018 chez Another Record, les deux zigues passent joyeusement à la moulinette electro-pop pimentée d’abrasivité industrielle, des paroles incisives dressant un impitoyable portrait de notre quotidien. ils viendront défendre sur scène les titres de leur tout prochain premier album Nouvel Anormal, à sortir en octobre prochain.

Vendredi 24 juin 2022 – Le Jardin Moderne, 11 rue du Manoir de Servigné, Rennes
Ce sera de 20h à 1h
Billet 1 jour : 15€ en prévente ; 12€ les adhérents à l’asso Des Pies Chicaillent ; 17€ sur place
Pass 2 jours : 25€ en prévente ; 19.99 € pour les adhérents à l’asso Des Pies Chicaillent
Préventes par là.

Bus n°11 (arrêt Jardin Moderne)
Bus n°9 (arrêt Centre Commercial)
lignes 54, 55, 56 – arrêt Berthault

Mais le top c’est d’y aller en vélo
avec un départ groupé du Mail
et un retour bien safe en bande.

Plus d’1fos sur :
la page de l’événement
Le site Des Pies Chicaillent
Le site du Jardin Moderne
la playlist du festival
les détails de la seconde journée du samedi

Laisser un commentaire

* Champs obligatoires