Paroles de migrants, une exposition faite d’histoire et d’espoir

Une exposition crée par des étudiants de l'IGR dresse le portrait de personnes venant de la République Démocratique du Congo, de la Libye, de la Géorgie ou encore de l’Arménie; toutes ont des parcours et des âges différents mais ont un point commun : la volonté de raconter leur histoire et leurs espoirs.

Au bord du canal Saint-Martin, le squat de la dernière chance.

Avec les rires des enfants jouant dans la cour, le linge étendu sur quelques fils de fortunes et l’odeur de café encore chaud, la vie semble avoir repris ses droits à la maison éclusière, près du canal Saint Martin. Le lieu appartenant au conseil régional était inhabité depuis bientôt deux ans. Mais derrière cette première impression plutôt bucolique se cache un univers moins rose.

Gargarismes, le nouveau journal rennais

C’est un journal en vrai papier. Vous savez, ce truc qu’on peut toucher, froisser, mais sur lequel il n’y a rien à cliquer. À l’origine de cette histoire, on trouve une bande hétéroclite de « change-le-monde » aux idées larges : « des gens qui ont milité ou militent encore dans des collectifs écologistes ou féministes, dans l’éducation […]

Squat de la Rue de Fougères, rien ne bouge du côté des pouvoirs publics

Ouvert le 25 février dernier par les militants de Droits Au Logement, le squat du 280 rue de Fougères accueillait alors 80 demandeurs d’asile. Les bâtiments désormais trop étroits pour les habitants, ce sont des tentes qui abritent les nouvelles familles. Si la Préfecture assure régulièrement qu’elle va reloger les résidents, les militants du DAL, eux, ne croit plus guère en ses promesses.

Squat du DAL rue de Fougères, l’Etat et la mairie au banc des accusés

Vendredi 25 février, les militants de Droit Au Logement 35 ont investi les anciens locaux de la Direction départementale de l’agriculture et de la forêt, 280 rue de Fougères à Rennes. Une action pour loger 80 personnes, dont des enfants. Mais aussi pour alerter l’Etat et la municipalité sur l’urgence de la situation des demandeurs d’asile et des réfugiés politiques.