Le Grand Soufflet 2014

Littérature jeunesse : Chocolat !

Par • 15 nov, 2012 • Catégorie: Culture et +, Livres

 

Longtemps on a résisté… et puis voilà au détour d’un salon des petits éditeurs indépendants très ensoleillé, on s’est laissé fondre. Monsieur Chocolat ! s’excuse presque de ne pas imprimer en France (mais en Espagne et en Pologne et sur papier certifié), il a les yeux qui brillent et vous donne le goût de venez-y (d’autant qu’on pourrait recevoir son propre poids en chocolat si on avait moins de douze ans et qu’on participait au concours des 5 ans de la maison*)!

 

Parmi les nouveautés, on a croqué… euh, pardon, craqué pour deux personnages en quête d’ami et plus si affinités.

 

Commençons par la version « au lait » écrite par Céline Claire dans sa cabane haut perchée. Dans Petit Lapin cherche un ami, avec une simplicité feinte, qui rend le texte accessible aux plus petits mais n’ennuie pas les grands, elle offre une histoire qu’on a immédiatement envie de mettre en voix, avec ses personnages non dévoilés heureusement démasqués par l’illustration et ses formules en refrain que les jeunes auditeurs répèteront avec plaisir à la 2e lecture.

 

© Aurore Damant / Chocolat ! jeunesse / 2012

Petit Lapin, tout tendre et naïf, se trouve assez grand pour troquer ses peluches contre de véritables amis. Une seule consigne maternelle, se sauver s’il voit le loup. Chose promise et panier garni, Petit Lapin court « dans la forêt profonde », où bien sûr il rencontre « quelqu’un »… et puis encore « quelqu’un »… et plus loin un autre « quelqu’un »… et « quelqu’un » encore. Chaque fois il joue en tremblant à Loup es-tu ? mais chaque fois c’est non et l’imprudent et candide Petit Lapin invite à tour de bras à son pique-nique dans la clairière. Au menu, carottes, romarin et jus de cerise… mais les drôles d’invités pas si amicaux préfèrent le lapin tout cru. Là dessus, le loup arrive.

 

Rassurez-vous, l’histoire se termine bien pour Petit Lapin et on retourne avec joie vérifier les détails illustrés qui auraient pu mettre la puce à l’oreille de Petit Lapin si sa maman lui avait un peu plus (tôt) ouvert les yeux sur le monde, si rond et coloré soit-il autour de lui.

 

© photo : A. Damant / Céline Claire et Aurore Damant / Chocolat ! jeunesse / 2012

 

Aurore Damant est une sacrée jeune femme qui s’est déjà fait un joli nom dans l’animation jeunesse de part et d’autre de l’Atlantique (comment ?! vous n’avez pas passé l’été à chercher le Flapacha, vous ?!). Sa patte fifties sauce vingtetunième va bien à ce petit cartoon en papier, et quelle idée que ce kitchissime cardigan à col claudine pour Petit Lapin ! C’est frais et doux comme un smoothie mais il y a ce petit goût particulier des bonbons surs, du coup on replonge sans fin dans le paquet… euh, pardon dans le livre.

 

Ce travail en duo prometteur montre en quelques pages qu’effectivement un album est une association entre texte et illustrations, l’un n’allant pas vraiment sans l’autre, tant l’autre apporte à l’un. Après ce premier d’une collection baptisée « Les petits amis », souhaitons bel avenir et tendre humour aux suivants !

 

 

 

Maintenant prenez une bonne cuillerée de cacao en poudre, celui qui est amer mais si chaleureux… Ce sera Monsieur Licorne, petit conte, petite sagesse moderne et onirique.

 

© Photo : N.Gouny / Marie-France Chevron et Nicolas Gouny / Chocolat ! jeunesse / 2012

Souffrant de sa triste solitude, Monsieur Licorne vole et voyage à travers le monde pour trouver l’âme soeur. Sur chaque continent, un animal autochtone le renvoie sur la route après avoir répondu par une sorte d’énigme à sa question. A force, on obtient une jolie métaphore du bonheur et de l’amour. Monsieur Licorne va les trouver et être très zheureux !

 

Marie-France Chevron permet aux animaux de la terre de philosopher l’air de rien, et donne au sieur légendaire, matière à réflexion, à rebondir, à continuer sa quête tout en finissant par ne plus chercher vraiment. Et c’est sans doute vrai qu’un peu les pieds sur terre, un peu la tête dans les nuages, ça vous donne des ailes et vous met des étoiles dans les yeux !

 

C’est presque classique mais tout à fait unique, c’est vraiment joli mais pas mièvre du tout, c’est simple, souriant et entraînant ! Magique !

 

Et Nicolas Gouny, illustrateur prolifidigieux (oui, au moins ça), n’a pas hésité à jouer des formules ! Pays de départ de Monsieur Licorne : bleu, orange, arbre pourvoyeur d’étoiles… de baguette magique ? Le héros lui-même : un licorne, couleur bleu canard et blanches ailes démesurées… La tortue d’Océanie vieille comme le monde et carapace aborigène impressionnante. Enfin, ses collines africaines ont à coeur de faire un cadre rouge passion à l’amour tout neuf de Monsieur Licorne. Les détails joyeux et poétiques fourmillent sur des fonds vivants et colorés. On aime, on recommande !

 

© Nicolas Gouny / Chocolat ! jeunesse / 2012

 

Petit Lapin cherche un ami, Céline Claire et Aurore Damant, Chocolat ! jeunesse 2012, 9€.

 

Monsieur Licorne, Marie-France Chevron et Nicolas Gouny, Chocolat ! jeunesse 2012, 9€.

 

© Chocolat ! jeunesse 2012- Crédits Photo © IstockPhoto - © R. Baud

 

 

* Pour participer au concours, et tenter de gagner des albums Chocolat ! et son propre poids en chocolat De Neuville, il suffit d’être encore un authentique jeune enfant, de dessiner un personnage de conte de fée, de lui donner un titre et de l’envoyer avant le 31 décembre 2012 (NB: les libraires ont leur concours aussi). Règlement complet et adresse : Chocolat ! (attention ce site dégouline et vous fait saliver !).

On partage !
Marqué comme: , , , , , , , , , , ,
Tous les Articles par

Une Réponse »

  1. Merci beaucoup pour votre lecture très enthousiaste!!!!!

Laisser un Commentaire