Concerts de départ au Terminus : Bye Bye Annette

L’emblématique tôlière d’un des plus chouette troquets de quartier rennais tire sa révérence mais Annette ne partira pas sans une fête digne de ce nom. Venez donc saluer la patronne une dernière fois dimanche 4 décembre avec l’impressionnante série de concerts mitonnée par les piliers de ce comptoir de L’Alambik et Capital Taboulé.


Fin d’époque, l’impeccable et intraitable Annette du merveilleux bar de quartier le Terminus prend sa retraite. On ne compte plus les bons souvenirs qu’on doit au lieu et à sa patronne. Tapez Terminus dans la barre de recherche ci-dessus et vous verrez. Les fidèles du lieu de l’Alambik et Capital taboulé ont bien évidemment organisé une phénoménale bamboule dimanche 4 décembre pour fêter l’événement avec la dose de joie et de tristesse nécessaire. ça démarrera dès 14h. Il y aura même un stand bolognaise pour les affamé.e.s et ensuite, vous allez avoir droit à un marathon musical tout simplement dingue.

15h – Le bel oiseau Rouge-Gorge ouvrira le bal avec son electro-pop entre émotion pure et humour féroce. La musique de Robin Poligné évoque avec une fraicheur pourtant intacte la frange möderne frenchy des eigthies (Daho, Elli & Jacno, Taxi Girl…) comme ses homologues de New York, de Belgique ou d’Allemagne. Ce drôle de volatile surfe sur la minimal wave frenchy en cultivant avec talent l’ambiguïté entre désinvolture, légèreté et résonance macabre.

16h- Les brestois Tangi Belbeoc’h et Guillaume Dubreu alias Nuages roses enchaineront ensuite avec leur noise atmosphérique et bien abrasive mâtinée de néo-folk déglinguée.

17h- Le débarquement des Shleu ne sera pas non plus à louper. Ces lyonnais d’adoption parmi lesquels on retrouve des Tombouctou ont commis rien de moins qu’un des meilleurs albums de l’année avec leur merveilleux  Lying in the Wrong Coffin. Entre noise rock dada et math-hardcore, on ne se lasse pas de leur compos aussi furieuses que dérangées qui bondissent sans prévenir de Melt Banana à US Mapple. Comment qu’on à hâte de se prendre ça à bout portant et en live !

18h- Johann Mazé, batteur de l’ébouriffant Cercles des Mallissimalistes mais aussi membre de France Sauvage, Elg et la chimie, Furax… officie aussi plus ou moins en solo sous le nom Jihem RitaI. Percussions expérimentales et autres chelouteries seront au programme sans qu’on sache vraiment trop à quoi s’attendre sauf que ça sera forcément vachement bien.

19h- Les furieux rennais de Guadal Tejaz viendront alors jouer le post-punk noisy et débridé de leur excellent et tout récent second album Noche Triste.  On connait bien la capacité de la bande à foutre le feu aux scènes les plus diverses. Dans l’espace délicieusement confiné du Terminus, ça devrait être bien volcanique.

20h- On pourra ensuite se prendre de plein fouet les incantations soniques de Descendeur. Projet parmi mille autres du prolifique et protéiforme Arno Bruil, Descendeur ne fait pas de quartier. Son premier album Shoker Necklace sorti chez Warm en janvier 2019, est un bon bourre pif d’electro bruitiste et abrasive dont les sonorités indus défouraillent sévère les esgourdes. Attendez-vous donc à un live puissant et radical.

21h- Les concerts se concluront avec le duo Grrzzz. Leur electro punk bien vénère et pied au plancher devrait boucler tout ça sur une réjouissante tornade de rythme de feu.

22h- Ce sera le disquaire DJ Jamet/jamais qui bouclera cette folle journée en apothéose avec des sélections qu’on ne peut supposer qu’aussi avisées que redoutables.


Dimanche 4 décembre 2022 – Bar le Terminus, 78 rue de Riaval, Rennes
de 14h pile à 22h poil- 5€

Laisser un commentaire

* Champs obligatoires