Reflexion – K.Oni & Rezo

Le paysage hip-hop rennais est florissant depuis ces 5 dernières années. De multiples projets et MCs explosent au grand jour après des années d’activisme dans l’underground. Certains se démarquent plus que d’autres et résonnent sur le plan national, ce qui est assez rare pour des groupes locaux. K-Oni & RezO font partie de ces figures rennaises qui ont su fédérer un public.

reflexion

Les protagonistes :

D’un côté, K.Oni au sein de Micronologie (tête de proue de la scène locale). De l’autre, RezO, découvert sur la radio Canal B (ainsi que Dj Unstick Ear) avec l’émission culte Nex RezO où depuis 1998 il distille sa culture et invite de prestigieux noms du hip-hop français pour des freestyles d’anthologie. Sans compter qu’en parallèle, RezO taffait ses productions dans l’ombre. Pour devenir un des meilleurs beatmaker de la région. Pour tenter de définir les prods du Monsieur on pourrait assimiler ça à un Threesome entre J.Dilla, Modonuts & Madlib tant les prods sont influencées par la soul, le jazz, le hip-hop et la funk. Des boucles qui font frétiller nos oreilles et bouger la tête d’en haut en bas sans s’en rendre compte. K.Oni, lui, possède ce flow reconnaissable entre mille, aussi bien techniquement que textuellement. Il est donc logique que les deux hommes aient été amenés à se rencontrer pour préparer un album qui s’annonce déjà comme culte dans le milieu du rap rennais.

Déroulé de l’album :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le CD commence avec un morceau sobrement intitulé « J’arrive » qui nous fait rentrer direct dans l’ambiance de l’album. Un flow fluide, du texte cisaillé et une boucle sublime.
Enchaine « Non mon garçon » avec Dj Sauza, reconnaissable entre mille, et ce dès le début du morceau. Sur ce track K.Oni nous montre l’art du storytelling. Rien de tel que ce morceau pour découvrir le personnage K.Oni et les diverses péripéties traversées pour arriver à cet album.

Pour le troisième track, « Pousse le fonte » , c’est un featuring de qualité que nous proposent nos deux comparses puisqu’on y retrouve les participations de Grems (La Fronce) et de Dj Netik (World champion DMC). L’alliance de deux flows diamétralement opposés sur des scratchs monstrueux de Netik nous font prendre conscience que tout l’album risque d’être très bon.
Dans le rap, les interludes font foi. Ce qui nous amène au titre numéro quatre, intitulé « Entre prises ». Encore un storytelling sur un fond de métronome. L’ambiance sombre est palpable sur tout ce track quasiment a capella. Un métro, boulot, dodo sublime de tristesse.
Quelques boucles, du sample, un bon boom-bap et nous avons « Changer D’air » un des titres phares de l’album, avec des punchlines percutantes et une instru basique mais terriblement efficace, ainsi qu’un refrain qui ne quittera plus votre tête (dans le bon sens du terme).
« Combien » quant à lui, est pour nous l’un des meilleurs morceaux de l’album. L’instrumental sur fond de piano est sublime et l’alliance avec Pepso sur ce morceau s’avère un choix judicieux. Un gros niveau technique pour les deux MCs que nous avons hâte de voir sur scène ensemble (les Mc ainsi que RezO se côtoyant régulièrement sur Nantes, Rennes et Paris).

Suit un texte très sombre, intitulé « La Nuit ». Une sorte de storytelling nocturne où les images se dessinent dans notre tête. Une vraie découverte en profondeur du personnage de K.Oni. Sur le titre « Quelqu’un M’a Dit »on retrouve avec bonheur la famille Micronologie avec Auden pour un track qui remet tout le monde à sa place et qui permet de percer le secret des Micronologues. C’est aussi le moyen pour K.Oni de remercier ses compagnons de toujours à travers un morceau.
Gros featuring sur le track suivant Racecar, Fisto, Dj Atom (C2C) et Sax Machine. Track fou d’inventivité : rap francais, cainri, djing, saxophone, instru, tout pour en faire un track indispensable en soirée à la cool entre potes. Le deuxième interlude de l’album intitulé « Entre Acte » est, comme son nom l’indique, une ode à la femme et à son corps. Morceau très cinématographique où l’intensité du flow se confond avec les lyrics et l’ambiance. Le morceaux suivant « J’y crois encore » est un des feats les plus percutants de l’album. Avec la présence de Kenyon (Vice champion du monde End Off The Week, ECK) et Sear lui-même (Or Noir) pour un texte tout en punchs et une instru toute en scratchs, mixée par Dj Sleem.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’art de la procrastination et de la réflexion est souvent un bon remède à l’inspiration. C’est ce que nous prouve le titre « Sunshine » où cette fois le story telling de K.Oni se passe cher lui! Vous savez, ces jours ou on a envie de ne rien faire ! Mention spéciale pour la belle production du morceau.

« L’être de mon pays » petite réflexion intérieure sur le monde qui entoure les deux compères, ainsi que son impact sur eux. Pour nous cette piste est assez particulière,  on a du mal à rentrer dedans. Les goûts et les couleurs…
Le prochain titre est aussi celui qui donne son nom à l’album . « Reflexion » est une suite de pensées sur le parcours, la vie, l’avenir et les pérégrinations de l’artiste, rappées sur une production mélancolique de RezO. Ce titre est le titre qui donne sa synthèse à tout l’album : à cet instant, on comprend le placement des morceaux, la logique et la fluidité du tracklisting. Un boulot dingue! Qui a nécessité plus d’un an de travail et nous n’en sommes pas déçus. Bien au contraire, nous sortons de cette écoute très surpris par la qualité de cet album, qui devrait faire parler de lui bien loin de la scène rennaise. C’est tout ce qu’on leur souhaite. L’album se finit par une « outro » rappée de K.Oni avec une dédicace pour toutes les personnes entourant l’album de près ou de loin. Le tout sur une boucle digne de la Motown.

Pour faire court c’est un album immanquable pour un amateur de rap français et un incontournable pour la scène hip-hop rennaise. Si vous aimez les textes et les instrumentaux travaillés, ne passez pas votre chemin. Quand aux gens réfractaires au rap, c’est un bon moyen de commencer par de la qualité.
En ayant hâte de les croiser sur scène.

Quelques extraits de punchlines :

K.Oni – J’arrive : « La seule fois que j’ai eu du buzz, mon micro était mal branché« 

K.Oni – Non mon Garçon : « Premier seize gratté en cours de français, j’défonçais mes cahiers, mais va expliquer ça au professeur« 

Grems – Pousse la fonte : « les vues c’est vivifiant dans les zones érogènes, et les ovaires, c’est désormais un titre de noblesse chez les enfants et les pauvres mecs« 

K.Oni -Entre prises « Pause, Clope, sandwich triangulaire, clopes re-clopes, retour, endroit sans lumières« 

K.Oni – Changer D’air : « la haine s’est exilée, le temps est compté et si l’amour est mort, j’gratterais des heures pour le ressusciter« 

Pepso – Combien : « Ça fait combien de temps que j’écris ce texte, j’préfère devenir amnésique, j’vais m’endormir avec un film de Georges Méliès en langage des signes« 

K.Oni – La Nuit : « J’ai des fuites dans la tête, et je n’ai que mes textes pour combler les fissures« 

K.Oni – Quelqu’un m’a dit : « Quelqu’un m’a dit qu’on lavait son linge en famille, depuis il a retourné sa veste, et fait enlever ses taches au pressing« 

Fisto – See You : « je demande poliment, qu’la vie s’adresse à moi avec sujet, verbe et compliment » « t’inquiète on n’est jamais mieux asservi que par soi-même »

K.Oni – Entre Acte : « Un désir que rien ne frêne, multiplié par l’amour, des soupirs et des je t’aime s’évade soudain de ta bouche« 

Kenyon – J’y crois encore : « Demande à Monsieur l’Inspecteur, on ne peut éblouir un aveugle qu’avec sa lumière intérieure« 

K.Oni – Sunshine : « essayons un coup de crayon, ne serait-ce que l’esquisse d’un potentiel titre à l’horizon« 

Enz – L’être de mon pays : « les penseurs de ce siècle, sont Zemmour et Ardisson. On s’parle plus et on s’crache dessus par tradition« 

K.Oni – Réflexion : « l’envers du décor, dans la vie comme au théâtre, si tu découvre les loges y’a plus la magie du spectacle« 

Liens :

Facebook K.Oni : https://www.facebook.com/K.Oni.MICRONOLOGIE?fref=ts

Facebook de RezO : https://www.facebook.com/pages/RezOprOds/8614420970?fref=ts

iTunes Reflexion : https://itunes.apple.com/fr/album/reflexion/id710598574?i=710598647&ign-mpt=uo%3D4

Deezer Reflexion: http://www.deezer.com/album/6946328

Laisser un commentaire

* Champs obligatoires