Tremplin LabelMozaic – Interview de Ladylike Lily

Ladylike Lily sera en concert aux Bars en Trans le samedi 11 décembre au Papier Timbré. On l’avait interviewée avant son passage très remarqué au tremplin LabelMozaïc en juin dernier. Pour ceux qui l’aurait manquée, voici cette interview.

Ladylike Lily sera sur la scène de L’Etage (Liberté) ce jeudi 10 juin, dans le cadre du tremplin LabelMozaïc avec les 3 autres lauréats du concours (Manceau, Greta Garbo et The Russian Sextoys). Rencontre avec la jeune femme qui défendra une folk mélancolique et pleine d’âme seule avec sa voix et sa guitare devant le jury et le public. Fort à parier qu’elle saura les conquérir… Interview avec Ladylike Lily.
Ladylike Lily - clip teaser Tremplin LabelMozaicAlter1fo : Une présentation en quelques mots ou quelques lignes ?
Ladylike Lily : Prolifique, déterminée, sensible.
Comment en êtes vous arrivée à ce projet solo guitare-voix (même si d’après ce que j’ai compris, vous avez un roadmate et un ingé. son crédité sur le projet) ? Avez vous joué dans d’autres projets collectifs avant ?
Ladylike Lily est un projet solo. J’ai commencé à l’envisager il y a quelques temps, en parallèle de mes autres formations. J’ai toujours su que je consacrerais ma vie à la musique.
Pour faire simple, je prends beaucoup de plaisir à jouer avec les autres, c’est même une nécessité de jouer en groupe, mais il me faut également un espace de liberté, où je suis seule décideuse. Ladylike Lily est donc mon projet principal, auquel je  consacre tout mon temps et mon énergie.
Pour l’instant, je suis seule à m’en occuper (booking, presse, communication, etc.), mais j’ai bien conscience qu’il va falloir déléguer si les choses s’accélèrent.
Le son a été confié à Gregory Le Pogam, batteur de Youth Less. C’est quelqu’un avec qui j’ai l’habitude de travailler, qui arrive à cerner rapidement mes attentes, et surtout quelqu’un en qui j’ai confiance.

On se doute que ce doit être parfois terrifiant… Comment vivez vous le fait d’être seule sur scène ?

Petite, lorsque je montais sur scène pour danser c’était sans aucune appréhension. Le stress est venu bien plus tard, lorsque que j’ai commencé à ressentir les enjeux, le jugement des autres, et la peur de mal faire… Je ne pense pas pouvoir m’en débarrasser définitivement, cela fait partie de mon caractère. Heureusement la musique fait office de thérapie et à force de tourner, l’appréhension s’atténue.

Ladylike Lily - Clip Teaser LabelMozaïcOn a évoqué Moriarty à votre propos, ou Emily Jane White… On pourrait même penser à l’artisanat de Kütü folk… Quelles sont les influences que vous, vous revendiquez ?

La ressemblance entre la voix de Rose Mary Standley et la mienne ne me semble pas évidente mais c’est très flatteur !

A l’inverse je me sens très proche de l’univers qu’évoque Emily Jane White. C’est toujours délicat et réducteur de ne donner que quelques noms en guise d’influence sachant que tout ce que j’ai pu écouter depuis l’enfance m’a inspirée. De manière générale, j’accorde énormément d’importance au travail sur les mélodies, quelque soit le style musical.

Vous vous produisez dans le cadre du tremplin Mozaïc ce jeudi avec trois autres groupes (Manceau,The Russian Sextoys et Greta Garbo). Pourriez-vous nous expliquer comment se sont passées votre candidature et votre sélection ?

Je venais d’enregistrer chez Gregory et les mixs étaient tout frais lorsque j’ai envoyé ma candidature par internet. Deux heures plus tard, j’ai vu sur le site du tremplin qu’ils avaient mis une de mes chansons en écoute « découverte du jour ». Cela m’a mis la puce à l’oreille…

Sur la scène rennaise, comment vous situez vous ? Etes-vous en contact avec d’autres groupes ou artistes rennais ? Desquels vous sentez vous proches ?

Lorsque j’ai monté mon premier groupe à Rennes, je n’avais aucun « réseau » musical. J’avais l’impression d’être minuscule face à ce grand vivier d’artistes rennais. Le violoncelliste avec qui je travaillais m’a fait rencontrer l’équipe deThe Last Morning Soundtrack (NDLR : vous pouvez lire une interview ), qui m’ont à leur tour présenté Manceau, Tahin, My Lullaby et tant d’autres. Récemment, j’ai travaillé avec Yoann Buffeteau (Montgomery) et Loig Nguyen (We only said) pour un morceau du label Range ta chambre. Une expérience très enrichissante qui m’a également permis de rencontrer les groupes du label (Laetitia Shériff, Cabine, Chien vert, etc.)

Ladylike Lily - Clip Teaser LabelMozaicAprès ce concert pour le tremplin Mozaïc, quels sont vos projets, vos actualités ?

Concrètement, j’attends qu’un mécène tombe du ciel pour me donner les moyens de me lancer ! (je plaisante…)

Je vais travailler dur pour la suite, à commencer par parfaire le set, continuer de monter ce répertoire (pour l’instant nourrisson), et bien sûr enregistrer un petit EP pour favoriser un maximum la diffusion du projet.

Sur votre Myspace, et c’est très drôle, vous parlez d’autres wonderful lilies, Emilie Simon, Emily Haines, Emile Jane White, Emily Dickinson et j’en passe. Avez-vous volontairement omis Emily Brontë ?

Un jour, je me suis amusée à énumérer toutes les Emily qui m’ont influencée.

Je les vois comme des grandes sœurs de qui j’ai beaucoup à apprendre.

Emily Dickinson, pour sa poésie énigmatique. Emily Haines pour les mots et la manière dont elle les fait sonner. Emily Jane White pour son univers, et la pudeur qui s’en dégage sur scène.  Emiliana Torrini pour son grain de voix exceptionnel. Emilie Simon pour l’ensemble de son parcours et son approche de la musique. Enfin, Emily Loizeau dont j’aime le travail et les prises de risques, qui m’a un jour convaincue de jouer toute seule pour pouvoir «voler de mes propres ailes»…

Merci beaucoup Ladylike Lily, pour cette interview !

Merci à vous…

Retrouvez nos articles sur les Bars en Trans 2010.

_______________________________

Présentation du Tremplin LabelMozaïc ici :

http://alter1fo.com/labelmozaic-4-vrais-talents-selectionnes-18294

Myspace de Ladylike Lily (en panne depuis hier, mais il devrait refonctionner sous peu…) http://www.myspace.com/ladylikelily

2 commentaires sur “Tremplin LabelMozaic – Interview de Ladylike Lily

  1. MARSILLI

    Sympa cet interview.
    Et Emily Brontë ?

  2. Langer Arlette

    Une pureté , une mélancolie qui sied bien à cette jolie chanteuse, elle sort des chemins battus, j’ai très envie d’aller à un de ses concerts, oui je vais y aller. Bravo, Bravo, bonne route.

Laisser un commentaire

* Champs obligatoires