[12 Octobre 2018] – Ici, à Rennes, on les appelle les « sans-bancs »

Esplanade Charles de Gaulle,

On a trouvé pire que d’installer du mobilier anti-SDF : supprimer le mobilier urbain ! Hier, le long de l’esplanade Charles de Gaulle, on n’a pas fait dans le détail. Là où des personnes en situation de grande précarité avaient l’habitude de se regrouper, les bancs ont tous été enlevés… disons sciés, pour utiliser le terme exact. François Hollande parlait des « sans-dents », Rennes peut parler des « sans-bancs » dorénavant et celui installé place Hoche dans le cadre du budget participatif n’y changera rien.

Encore aujourd’hui, on garde un souvenir malheureux de leur disparition place Saint-Anne en 2006… premiers signes avant coureurs de la lente gentrification transformation du centre-ville, de l’installation du banc à accoudoirs empêchant toute personne d’y dormir dessus en face d’une œuvre rendant hommage aux gens de la rue en bas de la place des Lices, de la musique classique diffusée en continue sur le parvis de la gare pour éviter que les lieux soient squattés… et la liste est longue. Bref, vive le nouveau monde !

Pour aller plus loin :

« C’est la première fois en 20 ans que l’on m’embête autant ici ! » (Jean-Pierre, sans-abri)

Sainte-Anne : future place pour CSP+ et attachés-case ?

[12 Octobre 2018] – Ici, à Rennes, on les appelle les « sans-bancs »

« Une image vaut mieux que mille mots ». Cette toute nouvelle rubrique à Alter1fo, « 1 jour, 1 photo » n’ira pas à l’encontre de la citation de Confucius puisqu’elle laisse une place importante aux instantanés de vie figés par les appareils photographiques et le regard de nos rédacteurs.

⇒ L’album sur flickr ici

un jour, une image

****

 

3 commentaires sur “[12 Octobre 2018] – Ici, à Rennes, on les appelle les « sans-bancs »

  1. RB

    Georges va se retourner dans sa tombe, plus de bancs publics pour « les amoureux ……… » et les sdf

  2. Gordon Shumway

    Rappelez nous déjà ce qui se passait sur et autour de ces bancs et qui a mené à cette décision ? Pourquoi n’évoquez-vous pas ce point dans votre article ?

  3. Stéphane

    Peut-être, pourrions-nous déposer un petit projet d’installation de bancs publics dans le cadre du budget croûticipatif?
    Après le nettoyage du parking de la Vilaine et j’en passe, les bancs de l’esplanade Charles de Gaulle le long de la rue d’Isly sont donc sciés.
    Dans le ouest Rance du jour, un petit entrefilet :
    Didier le Bougeant, je cite: « Ils ont été démonté pour une opération de maintenance… Le bois était dégradé, il avait mal vieilli »
    Un peu comme notre Didier, qui lui a toujours été vieux.
    Plus loin l’élu avoue avoir cédé à la pression des commerçants riverains lors d’une réunion tenue le 4 octobre. L’élu concède :  » Les regroupements autour de ces bancs posaient un gros problème de sécurité »
    Ouest Rance toujours objectif précise qu’une cinquantaine (sic!) de SDF et de marginaux s’y retrouvaient et ils pouvaient importuner les passants.
    Je passe tous les jours devant. Ils ne sont pas cinquante mais tout au plus une dizaine (et encore pas tous les jours). Je n’ai jamais été importuné par qui que ce soit. J’ai davantage été taxé par les verbalisations pour stationnement impayé que par les SDF de l’esplanade CdG.
    Si les incidents récents sont liés à une minorité agissante, les décisions de nos élus qui cèdent à la pression commerciale pénalise encore les plus pauvres.
    Encore un sujet en or pour notre ami Hubert le Hobbit sur Renéville et son nettoyage de la pauvreté.

Laisser un commentaire

* Champs obligatoires