Clap, clap, clap !!! Applaudissement pour un nouveau lieu associatif.

Capture
***

On a beau être curieux, toujours prêt à sortir, avide de découvertes musicales plus alambiquées les unes que les autres, il n’empêche que votre serviteur est loin d’être calé sur tout ce qui touche de près ou de loin au phénomène soundsystem, raggamuffin et autres sonorités jamaïcaines. Mais lorsque nous avons entendu parler de l’ouverture d’un nouveau lieu non embrigadé par la municipalité et qui ne servira pas de point de chute pour des soirées de type « 4-jeudi-sans-alcool-la-fête-est-plus-folle », il nous était impossible de passer à côté de ce projet porté par 4 associations rennaises. 

Très actives depuis plus de 15 ans  avec un rayonnement national voire international, ces 4 structures se sont réunies en collectif et ont décidé de faire fi de la morosité ambiante pour se construire un home-sweet-home afin de se prémunir de certaines contraintes logistiques et matérielles. En effet, malgré une vie culturelle riche et variée, les lieux rennais pouvant accueillir le public sont actuellement soit saturés soit inadaptés. Parfois les deux… C’est donc un bâtiment de la zone industrielle-Est proche du quartier de la Poterie qui leur servira de point de chute (en espérant que la STAR permette une meilleure desserte en bus afin de faciliter son accès). Rencontre avec les membres du collectif qui n’ont pas attendu les États Généraux de la culture pour se retrousser les manches et mutualiser leurs forces vives.

Attention, peinture fraîche!

interview

***

***

***

 

  • ALTER1FO : Pouvez vous nous présenter votre collectif C.L.A.P.S (Collectif Local Associatif Pluriculturel et Solidaire rennais) ?

Nous sommes 4 associations musicales rennaises (Legal Promotion/Legal Shot, Dancehall Attitude/I-Skankers, Burning Dancefloor & BOUT’40) et opérons dans une niche musicale spécifique qui est le soundsystem dans l’esprit jamaïcain et britannique. Nous nous connaissons depuis plusieurs années, partageons souvent les mêmes lieux de diffusion et organisons parfois des événements en commun. Nous touchons en moyenne 5000 personnes par an sur des petits formats de lieux comme les bars, les petites salles ou des lieux insolites et avons mis en place des événements de plus grande ampleur dans tous l’hexagone (concerts, festivals…).

  • ALTER1FO : Pourquoi vouloir ouvrir un nouveau lieu culturel et associatif à Rennes ? Vous vous sentiez à l’étroit  dans les différentes salles rennaises déjà existantes ?

Nous nous sommes réunis autour du constat qu’à Rennes il manquait des lieux de diffusion adaptables à des formes non-conventionnelles d’expression comme la nôtre mais aussi d’un désir de mutualiser les efforts et les ressources. Parce que même si c’est un lieu commun que de le dire, « l’union fait la force ». Il sommeillait en chacun d’entre-nous ce rêve, partagé par de nombreux Rennais, de disposer d’une structure complémentaire aux autres, où plusieurs expressions artistiques pourraient trouver leur place. Petit à petit, il s’est donc dessiné l’idée de créer ce lieu. Un groupe de travail réunissant des membres de chaque association s’est mis en place au premier trimestre 2015, se réunissant plusieurs fois par mois pour imaginer ce que serait notre projet commun, entreprendre des recherches et effectuer des rencontres pour mieux appréhender les besoins associatifs et le cadre institutionnel. Dans cet esprit, l’association C.L.A.P.S. (Collectif Local Associatif Pluriculturel et Solidaire rennais) a vu le jour en décembre 2015 et nous invitons les associations à nous rejoindre.

  • ALTER1FO : Pourquoi avoir choisi d’investir un lieu en Z.I Sud-Est, un peu perdu là-bas à coté de la Poterie ? Quels avantages en tirez vous et que souhaitez-vous y faire à l’intérieur ?

equipe2Plusieurs raisons nous ont entraînés dans la Z.I Sud-Est. Tout d’abord, des raisons phoniques… Les musiques amplifiées génèrent pas mal de nuisances sonores et nous voulons nous inscrire dans la durée. Il fallait trouver de préférence un lieu isolé des habitations et sur lequel nous puissions effectuer des travaux d’insonorisation. Ensuite, nous voulions un espace d’une capacité plus grande que les salles déjà existantes (en dehors du Liberté et du Parc Expo) et il n’en existe pas beaucoup en centre ville. Il fallait également que le local puisse être mis aux normes des Établissements Recevant du Public à moindre frais. Enfin, il fallait que cet espace soit sur la commune de Rennes. Nous n’avons pas ciblé nos recherches sur la Z.I Sud-Est mais le local trouvé par le biais d’une agence au 3, rue du Hoguet correspondait point par point à nos contraintes.

Une fois le local trouvé, nous avons adapté notre projet à son environnement. Cette structure a donc pour objectif d’être ouverte tous les jours destiné à un public varié afin de leur proposer une multitude d’activités, dont :

– Des événements le jeudi, vendredi et samedi allant jusqu’à 1300 personnes (Concert, Théâtre, Danse, Arts Visuels, Cirque, Arts de Rue, Installations, BMX/Skate/roller, …).

– En semaine et journée, des shootings photos, des séances d’arts martiaux, des tournages de cinéma, des activités en partenariat avec des associations sportives ou culturelles, des ateliers d’expression, des résidences d’artistes, des stages de cirques, des réunions, des salons, des expositions;

– Un restaurant populaire le midi et un service traiteur et de catering;

– Un marché alimentaire de produits en circuit court et un centre de dépôt/collecte pour panier garni;

– Un bar associatif pendant les événements;

– Un pôle d’information prévention santé et social, environnemental, culturel.

  1. ALTER1FO : Rennes a organisé les États Généraux de la Culture et a rendu récemment ses 104 engagements à l’issu de cette concertation. Est-ce que votre collectif a participé à ces échanges ?

Oui, Benoit Valet  a participé et y participe encore… Il y représente sa propre association Legal Promotion, notre collectif CLAPS et aussi le MAR (Mouvement associatif Rennais) pour la culture. Nous développons un projet alternatif qui correspond à des attentes des collectivités, des associations et du public ; la ville suit le projet avec bienveillance.

  1. ALTER1FO : Justement, avez-vous des contacts directs avec la ville et souhaitez-vous en avoir ?

Le local du collectif CLAPS sera une structure indépendante de la municipalité (NDLR: « Le projet doit s’auto-financer »; « nous sommes dans l’autogestion, nous ne demandons aucune subvention »  insiste Benoit Valet dans le Ouest France et le Mensuel de Rennes). Cependant, tout ce que nous mettons en œuvre l’est au service des associations et du public d’un territoire. Nous ne pouvons donc pas exclure les institutions de notre projet et nous ne le souhaitons pas particulièrement. Nous avons d’ailleurs pris contact avec différents services de la ville pour comprendre quelles étaient leurs attentes, les contraintes et les besoins propres aux services culture, jeunesse, santé, économie sociale et solidaire. Nous sommes donc suivis, entre autres, par des acteurs institutionnels notamment pour la partie liée à l’économie sociale et solidaire et la mise aux normes. Dans ce cadre précis, nous bénéficions de leur expertise et de leur aide tout en restant autonomes.

  1. ALTER1FO : Rester autonome et indépendant financièrement a un coût. Comment actuellement financez-vous du coup la location du bâtiment par exemple ?

Déjà, des travaux sur la toiture sont actuellement réalisés par le propriétaire et nous ne payons pas de loyers pendant toute cette durée. Ensuite, cela sera à nous de jouer mais pas uniquement pour financer la location car nous avons prévu en plus des travaux de mises aux normes d’équiper la salle et d’employer une personne pour préparer l’ouverture de la salle etc… Nous contractons un prêt bancaire et avons sollicité des organismes de l’Économie Sociale et Solidaire pour un complément de prêt, la caution du prêt et du financement participatif d’entreprises de l’ESS. (NDLR : l’association a lancé également un projet de financement participatif ici).

  1. ALTER1FO :  Quelles différences (si elles existent) avez-vous avec le collectif « Le jour et la nuit » ou avec le « Lavoir » , lieu de coworking et d’ateliers partagés dans le quartier Saint-Hélier ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERAPlus que des différences, nous avons des points communs et le premier d’entre eux de vouloir répondre à des problématiques d’infrastructure. Besoin d’espaces de coworking, d’ateliers d’artistes, de verdure pour les uns et de lieux d’expressions modulables à tarifs raisonnables pour les autres. Le deuxième point commun est que ces projets sont tous bâtis à partir de besoins très concrets émanant des futurs utilisateurs. Ensuite, les démarches d’élaborations et les modalités de gestion sont différentes. Nous avons eu la chance d’être une équipe complémentaire en termes de compétences issues de nos parcours professionnels et alternatifs. Ces projets n’émergent pas ex-nihilo. Il y a à Rennes une longue histoire de lieux plus ou moins alternatifs qui ont façonné l’identité de la ville et ont permis l’expression et l’échange comme Les Ateliers du Vent, le Jardin Moderne, l’Elaboratoire, l’Ekluserie, la Fun House.

  1. ALTER1FO : Un passage dans l’émission Culture club sur TV Rennes, un article dans 20 minutes et le Mensuel de Rennes, une interview dans le Plan B  sur Canal B  etc.. , votre projet intéresse les médias locaux.  Comment le vivez vous ?

Oui, nous avons eu de bons retours de la part des futurs utilisateurs (public et associations) et des professionnels rencontrés. Le relais dans différents médias s’est effectué assez rapidement (Canal B, Radio Laser, Ouest-France, Zenith FM, Partytime.fr, Culturedub.fr, etc.) et avons été très bien accueillis avec beaucoup de bienveillance. Cela conforte notre démarche et nous rend très optimistes pour l’avenir.

  1. ALTER1FO : L’information la plus importante : vous ouvrez quand ?

A la rentrée, septembre 2016 !

PS : Une réunion publique est organisée jeudi 11 fevrier à 18H à la « Maison des Associations » (Cours des Alliés/Rennes) pour discuter de l’avenir du local. inscription obligatoire ici : https://www.inscription-facile.com/form/9yYDZfG4TERNZeuBXDZr

***

plusd'1fo
L’association Legal Promotion pour le collectif artistique Legal Shot

L’association Dancehall Attitude pour le collectif artistique I-Skankers

L’association et le collectif artistique Burning Dancefloor

L’association et le collectif artistique BOUT’40

 

 

Laisser un commentaire

* Champs obligatoires