A Rennes, on installe des grilles de maux croisés…

Impossible de ne pas les voir. A quelques mètres du mémorial dédié aux 32 résistants dont 9 républicains espagnols, emprisonnés à la prison Jacques Cartier puis fusillés le 8 juin 1944, on érige des barrières métalliques au teint gris blafard. « On a un peu l’impression d’être emprisonnés » peste une jeune femme(1) travaillant dans le quartier.

La Cour accueille l’exposition photographique « Iranien·ne·s »

Nous avions lamentablement échoué dans notre tentative de voir l’exposition « Iranien·ne·s » de Thibaut Fleuret en juin dernier à la bibliothèque Thabor-Lucien Rose. Mais heureusement, celle-ci est de nouveau visible à La Cour, le nouveau troquet, rue penhoët, à partir du 22 septembre. Basées sur une série de portraits et de scènes de la […]

Bad Lashes : le nouveau clip de DEAD

Cet été, nous avons eu le plaisir d’apprendre que le très apprécié trio Dead, emmené par Berne Evol (chant), Brice Delourmel (guitare) et Bernard Marie (machines, prod), allait prochainement sortir un nouvel EP sur le label KDB Records. Pour nous faire patienter, le  clip de de « Bad Lashes », extrait de leur superbe album « Voices » (2016-KdB records) vient d’apparaître sur la toile. Un délice pour les amoureu·ses·x de noise, de shoegaze et des rythmiques indus !

MellaNoisEscape – Heartbeat of the Death

Artiste accompli, guitariste et compositeur talentueux, merveilleux touche à tout et d’une humilité de celle des plus grands, nous sommes rapidement à court de compliments pour décrire l’œuvre et le parcours d’Olivier Mellano. En perpétuel mouvement grâce à une énergie bouillonnante et à une liberté artistique acquise à la force de sa jazzmaster, Olivier n’a de cesse de nous surprendre et de nous emmener là où on ne l’attend pas. Encore aujourd’hui, avec la sortie du second opus de son projet le plus personnel MellaNoisEscape.

[Histoire] : Au nom de la rue du nez qui coule…

Reliant l’avenue Janvier à la rue Saint-Hélier, la rue de la grippe à Rennes est une toute petite ruelle piétonne, longue d’à peine une trentaine de mètres. Avoir le nom d’une maladie n’est pas anodin et plutôt cocasse. Cela ne nous a d’ailleurs jamais laissé insensible et notre imaginaire foutraque supposait déjà que celui-ci avait été donné à la suite d’une épidémie mortelle qui aurait fait de nombreuses victimes, toutes décédées dans d’atroces souffrances. Mais c'est une méprise de notre part sur la signification du mot grippe ici ! Voici sa véritable origine...