« La rouille » ou le côté obscur du street-art…

Sombres, noires, dépouillées, loin des graffs "pop art" aux vives couleurs, les peintures de "la Rouille" sont d'immenses fresques représentant le plus souvent des visages. A l'instar de l'espagnol Borondo, l'atmosphère qui s'en dégage semble tout droit sortie d'un mauvais rêve. Comme des fantômes hantant les lieux ou des gardiens d'une intemporalité que l'auteur voudrait apprivoiser. Impossible d'y rester insensible.

Inauguration URBAINES 2016 au Triangle

C’est jeudi que se déroulera l’inauguration de la 7e édition de « Urbaines » à retrouver du 11 février au 6 mars 2016 ! Ce moment convivial sera l’occasion pour, entre autres, l’Antipode MJC, […]

L’art urbain emprunte avec bonheur les murs rennais.

Mathias Breze, avec le soutien de ses amis peintres de la graffiteam, a fait éclore le premier festival d'art urbain à Rennes : le Teenage Kicks. D'ores et déjà une réussite. Et la deuxième édition attendue dans deux ans.

Rencontre avec WAR

On cherchait depuis des mois celui qui réhausse nos murs d'une belle dose de panache. Jusqu'à ce coup de téléphone : « salut, c'est War ».

Alerte à la bombe ! Premier meeting international de street art à Rennes

Poch et Breze, de l'association Graffiteam, luttent depuis 15 ans pour le développement des pratiques artistiques murales à Rennes. Ils organisent ce mois-ci un meeting international qui promet de faire date. Un puissant coup de bombes et des artistes prestigieux d'ici et d'ailleurs pour nous apporter des images neuves plein la tête.