Un logement pour les personnes handicapées psychiques

espoir35_3

L’association Espoir 35 inaugurait le 18 novembre la résidence Simone de Beauvoir à Rennes. Elle offre à 8 personnes qui souffrent de troubles psychiques un logement durable et sécurisé et favorise la restauration du lien social.

Marcel, 59 ans, aime la galette aux œufs, souffre de troubles paranoïaques et occupe l’un des 8 studios de 20 m² de la résidence Simone de Beauvoir. Il aimerait être totalement autonome mais reconnaît qu’il a « besoin d’un appui car il n’est pas assez solide ». La résidence Simone de Beauvoir située dans les bâtiments restaurés de l’ancienne caserne Mac Mahon fonctionne sur le principe d’une semi-collectivité respectueuse de l’ intimité des résidents. Une salle d’activités leur permet de tisser des liens avec le monde extérieur. Une maîtresse de maison et une aide médico-psychologique leur apportent un soutien précieux. Petit à petit, les personnes handicapés psychiques réapprennent la maîtrise des gestes de la vie quotidienne dans un univers convivial et rassurant. Ils sont également suivis dans la prise en charge de leur traitement.

L’association Espoir 35 vient en aide aux personnes malades et à leurs familles

La création de la résidence Simone de Beauvoir par Espoir 35 a été précédée par celle du foyer de vie « La grande maison » à Rennes. L’association née en 1996 à l’initiative de familles est présidée par Pierre Le Duff. Elle vise à accompagner les personnes en situation de handicap psychique vers une plus grande autonomie, à leur offrir un soutien humain et un accompagnement pour se soigner dans de bonnes conditions. Dans un second temps, Espoir 35 ouvre ses portes aux familles pour les aider à mieux comprendre leur souffrance.

En chiffres:

Selon l’OMS, les maladies psychiques, comme la schizophrénie, touchent environ 1% de la population mondiale.

En Ille et Vilaine, environ 8700 personnes sont touchées par la schizophrénie. 150 nouveaux cas apparaissent chaque année dans une ville comme Rennes Métropole.

3 commentaires sur “Un logement pour les personnes handicapées psychiques

  1. catherine

    je souhaiterais devenir acceuillante familiale pour pers handic psychique mais j ai peur… de ne pas s avoir quoi repondre aux question du psy.lors de l enquette sociale.avait vous des piste pour moi ? cela me permettrai d etre plus alaise le jour de l entretien. je remerci par avance ceux qui me repondrons

  2. myriam HORNEZ

    Je félicite votre association pour toutes ses actions.
    Je suis membre bénévole de l’ UNAFAM (union nationale des amis et familles de malades ou handicapés psychiques)
    J’ai moi-même un enfant schizophrène ;
    Nous avons tous un but commun : La prise en charge de nos malades dans les meilleures conditions. Il reste encore beaucoup à faire dans ce domaine.

    Myriam

  3. bourdon

    J4AI UN FIBROMYALGIE DECLAREE. Je souhaite m’installer sur rennes mais c’est le parcours du combattant. AIDEZ-MOI

Laisser un commentaire

* Champs obligatoires