« Tu veux ma photo ? »

Se prendre en photo aux côtés de personnalités politiques nationales (ministre, secrétaire d’État, député·e… ) n’est pas une garantie pour combler un déficit de notoriété locale. C’est l’un des enseignements à tirer de ces dernières municipales à Rennes. En effet, malgré une foisonnante galerie-photo allégrement partagée sur les réseaux sociaux et le deuxième plus gros budget de campagne (NDLR, cf. Ouest-France), la tête de liste d’En Marche n’a recueilli qu’à peine 17,5 % des suffrages exprimés. Le webmarketing politique de la « start-up Nation » a du plomb dans l’aile.