Les nouvelles aventures de Jean-Noël Levavasseur

Jean-Noël Levavasseur grand pourfendeur de la nouvelle tendance rock, a délaissé pour un temps son domaine de prédilection pour sortir coup sur coup, 3 Long Play comme on dit dans la musique. Trois romans donc, dont une nouvelle aventure pour le journaliste Léo Tanguy. Jean-Noël dégaine une nouvelle fois la plume pour un « Balles tragiques […]

Instantanés électriques Vol.2 – Jean-Noël Levavasseur

Nous l’attendions avec impatience depuis la lecture du premier volume, mais ce qui nous interpelle le plus c’est : Comment fait-il ? Nous l’avions quitté il y a environ un couple d’années, et aujourd’hui si on fait le bilan, Jean-Noël a coordonné et participé à 3 ou 4 recueils de nouvelles ? écrit au moins […]

Instantanés électriques – Jean-noël Levavasseur

Le rock n'est pas que l'apanage des musiciens. Dans l'ombre, œuvrent des milliers de fourmis qui triment sang et eau pour leur amour du riff acéré. Parmi ces pâles travailleurs, certains optent pour la plume. Et parmi ces gratte-papiers compulsifs, nous allons nous intéresser au cas de Jean-Noël Levavasseur. Son (bon) goût pour les lettres et le punk l'ont amené à superviser des ouvrages collectifs de nouvelles noires et rock ..

4ème édition du concours de nouvelles rock !

Le weekend dernier avait lieu en plein festival des Indisciplinés, la remise des prix de la 4ème édition du grand concours d'écriture de nouvelles Rock rganisé par l'association Café Castor. L'idée du concours était simple, il suffisait d'envoyer un texte de 8 pages et d'y ajouter le titre d'une chanson pour en illustrer le propos.

Du LSD aux portes de la perception

Jean-Noël Levavasseur est un jeune homme dynamique. Il publie coups sur coups deux ouvrages de nouvelles noires qui rendent hommage à La Souris Déglinguée et aux Doors. Le principe, c'est que les auteurs piochent une chanson dans le répertoire de chaque groupe et s'en inspirent pour écrire une nouvelle

Des nouvelles des RAMONES !

De temps en temps la musique peut devenir le reflet exact d'un moment de l’existence. Pour moi, les Ramones resteront intimement liés à mon année de terminale, ou plus exactement, ma 2ème année de terminale. Je venais de rater mon bac à tellement peu de points que tout le monde considérait que je l'avais fait exprès. Comme un malheur ne vient jamais seul, je vivais à ma manière la fin annoncée du disque vinyle.