Retour sur Mythos 2017 : Un Sandre sombre et percutant

Grand soleil en cette fin d'après-midi du jeudi 06 avril à Rennes : les terrasses sont de sortie, les gens sourient. Une petite poignée d'entre nous se dirigent pourtant vers l'intimiste Théâtre de la Parcheminerie pour s'enfermer dans les noirceurs de Sandre, une proposition du collectif Denisyak dans le cadre du Festival Mythos. Sandre ne nous laissera pas sortir indemnes...

Mythos 2017 : 21ème édition sous le signe du plaisir !

Après avoir dignement fêté ses 20 printemps l'an dernier, le festival Mythos sonne à nouveau à notre porte... Une 21è édition, du 30 mars au 09 avril 2017, délibérément placée sous le signe du/des plaisirs : comme un pied de nez géant aux actualités sordides et effrayantes qui inondent le quotidien ; des propositions théâtrales et musicales sous le signe de l'amour et du baume au coeur. Envie de free hugs ? courez donc au Thabor !

Retour sur Mythos 2016 : Trouvé dans l’oubli au TNB

Un chanteur, une lectrice de didascalies et un acteur. Trois personnes pour un récit, Trouvé dans l’oubli, qui narre, dans sa forme la plus simple mais la plus violente, l’exil et la mort. Un moment fort lors de cette édition Mythos 2016 au TNB. On vous avait prédit un moment bouleversant en vous présentant Trouvé […]

Retour sur Mythos 2016 : Paradoxal à La Paillette

Dormir à Mythos ? étrange concept ! et pourtant, c’était bien le thème de Paradoxal par la Cie Le Cri de l’Armoire et Marien Tillet. Une soirée réussie à La Paillette où nous avons ausculté les bras de Morphée, avec poésie et imaginaire. 

Retour sur Mythos 2016 : Moi, Corinne Dadat par la Cie Zirlib

Corinne Dadat est une sacrée nana. Non seulement elle fait le ménage sur la scène de La Paillette pour Mythos 2016 mais en plus, elle fait voler en éclat un certain nombre de préjugés sur les "techniciens de surface". Non sans un humour qui peut parfois rendre un peu mal à l'aise...

Mythos 2016 : Paradoxal à La Paillette

Dormir à Mythos ? étrange concept ! et pourtant, c'est bien le thème de Paradoxal par la Cie Le Cri de l'Armoire. Rendez-vous à La Paillette donc pour sombrer (ou pas !) dans les délices et méandres des bras de Morphée.