PLU 2019 : Un quartier affiche son inquiétude sur les murs des maisons !

A force de voir Rennes truster les premières places au classement des villes où il fait bon investir(1), les promoteurs immobiliers se jettent sur la moindre parcelle de terrain disponible en rêvant debout à de fortes plus-values économiques. Pour preuve, contacté par le Ouest-France, Nicolas Verpeaux, directeur régional de Bouygues Immobilier, explique envoyer systématiquement des courriers pour acquérir de nouvelles propriétés, histoire de ne pas rater la bonne affaire. « Ces courriers sont systématiques et ne s’appuient sur aucun projet immobilier […] Dans un très grand nombre de cas, ce type de courrier n’aboutit pas… »

Boulevard F. Roosevelt

Mais aujourd’hui, les habitant·e·s de Belleville et de Francisco-Ferrer sont inquièt·e·s. Le nouveau règlement du plan local d’urbanisme (PLU) qui sera soumis à l’approbation du conseil métropolitain début 2019 et devant le conseil municipal pour avis intègre certaines parcelles de leur quartier dans un zonage très intéressant pour l’édification d’un programme de logements collectifs. Grâce aux courriers répétés des promoteurs, les riverains ont appris que des immeubles jusqu’à 6 ou 7 niveaux pourraient ainsi voir le jour alors que la zone est déjà dense du fait de nombreuses bâtisses à l’est et au sud de la rue Langevin.

Boulevard F. Roosevelt

Le site d’info La Poterie Rennes indique que « pour le moment, il n’est pas question d’expropriation mais les riverains savent que les aléas de la vie peuvent facilement amener des voisins à vendre. » mais se pose les bonnes questions : « Comment résister alors aux gros moyens des prometteurs et ne pas ouvrir la porte aux buildings ? » La LGV, la future ligne de métro, le quartier d’affaires EuroRennes aiguisent les appétits féroces et montrent une nouvelle fois la mainmise des investisseurs sur notre cité.

Rue Oradour sur Glane

« Rien n’est encore validé » tente de rassurer un habitant dans le OF(2). « La Ville nous a expliqué que la modification du PLU dépendra des résultats de l’enquête publique (ndlr : présentés a priori en octobre). Et que rien ne sera décidé avant. » En attendant ces conclusions  et un éventuel rendez-vous avec la Maire, l’inquiétude grandit et s’affiche à la vue de tou·te·s grâce aux nombreuses banderoles déployées sur les maisons. Une association « Bien vivre à Belleville, Francisco Ferrer » a aussi été créée à l’occasion afin de maintenir le quartier dans un zonage unique pavillonnaire.

►► A noter qu’une pétition pour la préservation du quartier a déjà recueilli plus de 1000 signatures(3) et une autre est mise en ligne ici. Affaire à suivre donc !



(1)Immobilier : Rennes en tête des villes où il faut investir

(2) : Rennes. Le courrier du promoteur fait paniquer tout un quartier

(3)Rennes. Le quartier Belleville Francisco-Ferrer se mobilise pour ses maisons

Pour aller plus loin :

Ce que la guerre n’a pas détruit le sera par l’ « urbanisme du futur » !

Cher directeur, pardon… très cher directeur de la SADIV !

Pétition en ligne

1 commentaire sur “PLU 2019 : Un quartier affiche son inquiétude sur les murs des maisons !

  1. Elias

    Intéressant, merci pour cet éclairage d’actu.
    Mais une question se pose alors : on les met où, les nouveaux-lles Rennai-ses ? Ca serait pas mal de densifier, au lieu d’aller encore goudronner de la terre agricole en périphérie, non ? Et puis ca fait du transport en commun plus efficace, et les RdC peuvent accueillir des services, dans un quartier trèèèèèès calme.
    Enfin tout ça se discute, on verra bien comment se passe cet examen de PLU !

Laisser un commentaire

* Champs obligatoires