Maintenant 2014 : Nouvelle odyssée carrément chouette pour Rick le cube

RickLeCube@Antipode-Maintenant2014-alter1fo (6)Le duo Sati proposait mercredi 15 octobre à l’Antipode, le très attendu nouveau voyage de notre solide baladeur favori : Rick le cube. Quel plaisir de retrouver sa bonne bouille et son esprit aventureux pour un nouvel opus qui a comblé les yeux et les oreilles de toutes tailles.

En cette après-midi d’octobre pluvieuse, on mesure notre bonne fortune de pouvoir assister sur la belle scène de l’Antipode au tout nouveau ciné-concert sorti du fertile imaginaire de Jesse Lucas et Erwan Raguenes. Depuis la diffusion de l’épatante bande annonce de Rick le Cube et les Mystères du Temps, nos deux alter-zouzous, qui avaient adoré le premier opus, trépignaient d’impatience d’enfin assister à la suite des péripéties de ce héros dont la perpendicularité et l’absence de membres n’entamaient en rien la soif de rencontres et d’aventures. Ils ne sont d’ailleurs pas les seuls et la salle affiche plus que complet. Plusieurs centres de loisirs ont eu la riche idée d’y emmener leur groupe et une foule d’enfants d’âges très variés envahit rapidement les gradins installés devant la scène.

RickLeCube@Antipode-Maintenant2014-alter1fo (18)Un élégant dispositif est installé sur celle ci : un écran géant en fond de scène, une série de pavés blancs de taille variable mais aussi un épatant bric à brac allant du ballon de baudruche à la chaussure de tout petit, en passant par un banjo, un piano jouet ou d’étranges dispositifs bardés d’écran et de boutons. Le set démarre comme le premier volume : avec des poules. Sur l’écran, on retrouve la famille de volatiles de notre drôle de héros. Jesse Lucas puis Erwan Raguenes font alors leur entrée en scène, démarche dégingandée et bruitant les conversations des gallinacées puis l’arrivée de notre héros. On comprend vite que quelque chose ne tourne pas rond dans la vallée de Rick. La rivière est à sec et la végétation s’est largement désertifiée. Ni une ni deux, notre cube prend ses faces à son cou et part essayer de résoudre ce nouveau mystère…

RickLeCube@Antipode-Maintenant2014-alter1fo (21)Le dispositif est très proche du premier spectacle. On suit sur l’écran les multiples péripéties pleines de poésie et de fantaisie du héros cubique, pendant que les deux musiciens bruitent ou accompagnent de musique les images. On retrouve avec un plaisir enfantin cette force primitive de l’alliance des images projetées en grand format et de la musique jouée en direct. Cet élan si particulier au ciné-concert qui bouleversait tant les foules se pressant aux premières projections foraines ou au cinéma muet.

Dans le petit discours de remerciements qui suit le spectacle, les artistes expliquent que celui-ci aurait déjà dû être près l’année dernière. Tant pis pour les impatients et tant mieux pour nous, puisque visiblement ça leur a donné le temps de peaufiner le spectacle dans ses moindres détails. Du coup, chaque élément prend une belle ampleur par rapport au spectacle précédent.

Le film propose ainsi une variété et une richesse visuelle assez remarquable. On assiste avec un plaisir constant à une marche périlleuse dans des plaines poussiéreuses très western, une errance torride dans un désert hallucinatoire tout droit sorti des Mille et une nuits ou de Tintin, une vertigineuse ascension jusqu’à une cité perchée dans les nuages, une ballade poétique dans les étoiles et un vol vertigineux au milieu des tours d’une mégalopole cyberpunk bardée de néon. Chaque endroit donne lieu à une foule de rencontres souvent amusantes, parfois étranges, mais toujours savoureuses. Elles ponctuent un récit inventif et réjouissant, au rythme extrêmement maîtrisé. Le spectacle démarre sur un tempo plutôt contemplatif avant de s’emballer lors de la spectaculaire ascension rotative. La suite restera trépidante jusqu’à l’endiablé final urbain. Cette jolie construction en montagnes russes sait éviter le piège de la surenchère et négocie ses variations avec une belle fluidité.

RickLeCube@Antipode-Maintenant2014-alter1fo (22)D’autant plus que la musique et les bruitages ajoutés en direct accompagnent à la perfection les accélérations et les instants plus contemplatifs du spectacle. Là encore, l’aspect visuel n’est pas oublié et s’accorde merveilleusement à l’univers sonore. On retrouve ainsi des instruments classiques : banjo, flûte, harmonica… ou plus surprenants comme cette saisissante horloge lumineuse dont le ballet circulaire ravit autant les yeux que les oreilles.

Sans jamais avoir la main lourde, nos deux lurons font élégamment monter ou redescendre une tension qui captive un public sous le charme. Leur entrain communicatif fait merveille quand ils font appel au public. Les zouzous s’appliquent alors avec jubilation à souffler pour ouvrir une porte à la mâchoire serrée ou à scander joyeusement les voyelles afin de diriger le vol d’un vaisseau tout droit sorti des carnets de Léonard De Vinci.
Au bout de trois quart d’heure d’un spectacle qui aura captivé le public de bout en bout, Rick finira par trouver la cause pas du tout naturelle de la sécheresse de sa chère vallée. Sa saine colère y mettra fin d’une explosive manière.

Nos zouzous sortent de la salle le sourire jusqu’aux oreilles et encore plus fans de l’obstiné polyèdre qu’ils ne l’étaient déjà. Ils repartent donc munis des très chouettes badges du cube, du poster du spectacle et avec la ferme intention d’explorer le site où on peut même construire son propre cube personnalisé. Nous avons même un petit débat interprétatif sur l’explication du titre Rick le Cube et les Mystères du Temps sur lequel nos pitchounes concluent de façon péremptoire que « chacune des parties du spectacle renvoie à une époque : présent pour le début, passé pour le milieu et futur pour la fin« .

Totale réussite donc, que ce nouvel épisode qui réussit sa montée en puissance sur tous les aspects. Une chouette fable écologique dont l’imaginaire débridé et les qualités techniques et scéniques auront séduit petits et grands lors d’un mercredi après-midi délicieusement extraordinaire.

_________________________________

Le site de Maintenant : http://www.maintenant-festival.fr/

Le festival Maintenant aura lieu à Rennes du 14 au 19 octobre 2014.

Laisser un commentaire

* Champs obligatoires