Grand Soufflet 2014 : un dance-floor couleurs Crazy Swing Club

On fait des découvertes parfois étranges ou carrément enthousiasmantes dans une soirée au Grand Soufflet. Magie de ce festival qui défriche nos oreilles impies. Si !DelaDap aura piqué notre curiosité sans pour autant la combler, DJ Typoboy aura réveillé avec enthousiasme nos corps fatigués. Assurément, ce jeudi soir, le dance-floor fut doublement crazy…

Grand Soufflet 2014 - !DelaDap

!DelaDap ou la dance-disco-electro-swing-fever

Etienne Grandjean, programmateur du festival, présente !DelaDap avant leur entrée sur scène. Ce live band electro swing fête en effet sa première apparition en France. Ces derniers ont soigné leur entrée sur scène…

Le maître des platines entre seul, cigarette au bec et s’installe derrière son pupitre. L’accordéoniste, bras nus et musculeux sous son marcel noir, arrive, clope au bec également. Le batteur, chemise blanche et cravate, s’installe. La chanteuse, scintillante en robe noire à paillettes, fait une entrée magistrale sur talons aiguilles, suivie par le trompettiste, tout de noir vêtu. I know est un premier morceau pêchu et ultra dansant : de l’electro-rock balkanique énergique ! Un premier morceau qui frappe très fort.

Grand Soufflet 2014 - !DelaDap

Quand !DelaDap nous sert ensuite sur un plateau les décibels électro-techno de l’intro de I do, on commence à s’interroger… Mais l’enthousiasme est là et le public se trémousse.
Les sonorités balkaniques de Let’s go inside nous rassurent un temps. En fait le mélange des genres est assez étonnant : !DelaDap surfe sur la vague electro-swing balkanique mais en version techno fortement assumée. Aussi quand les rayons lasers violets s’agitent façon boîte de nuit sur Caravan of Clouds, on découvre une nouvelle version du courant electro-swing : la Disco Dance Night Swing, portée par la Diana Ross de l’electro swing. Le morceau Listen Up dans une version très dance finit de nous convaincre que ce genre musical n’est clairement pas notre tasse de thé… Nous préférons donc laisser notre place aux connaisseurs et aux danseurs électrisés.

Grand Soufflet 2014 - !DelaDap

En sortant, nous croisons une « vieille » connaissance et entamons une conversation plus que fascinante sur le turbo folk slovaque, qui semble avoir inspiré fortement ce groupe. Voilà, on dormira moins bêtes ce soir… et on pourra remercier le Grand Soufflet de nous avoir encore fait découvrir un genre musical inconnu.

DJ Typoboy, gangster des platines et fabriquant de danseurs

On se glisse à pas feutrés sous le chapiteau pour écouter DJ Typoboy, vaguement échaudés par l’expérience précédente et le houblon avalé pour oublier. Ce dernier est installé en front de scène derrière ses platines, fort d’une bonhomie toute singulière, barreau de chaises au coin des lèvres.

Grand Soufflet 2014 - DJ Typoboy & Sévane Stepanian

Un début de programmation plutôt sympathique, quand tout à coup, ce curieux personnage quitte la scène, nous laissant seul avec ses décibels… On s’interroge dans la pénombre du dance-floor, mode WTF. En fait, l’empereur des Nuits Swing revient accompagné de Sévane Stepanian, accordéoniste. Et là, contrairement à samedi soir, la recette « DJ + accordéoniste » prend carrément ! Osmose totale entre l’instrument et les morceaux joués sur les platines.

Grand Soufflet 2014 - DJ Typoboy & Sévane Stepanian

Un peu de douceur dans ce monde de brutes ? et hop, DJ Typoboy lance une valse musette et Sévane entonne La Môme catch-catch avec une gouaille toute parisienne. Un couple de danseurs probablement biberonné au Lindy Hop entame une valse endiablée sous nos yeux.

La belle accordéoniste rejoint les coulisses et laisse le gangster des platines jouer Le CRS mélomane. Délire sur le dance-floor ! Le couple Lindy Hop n’en finit plus de tourner ! s’ensuit I got a woman endiablé… On ne sait pas si c’est le houblon ou l’heure tardive, mais on se laisse emporter par l’ambiance et ce DJ fort sympathique.

Grand Soufflet 2014 - DJ Typoboy & Sévane Stepanian

Et quand la Panthère rose s’invite sur le dance-floor, on laisse tomber crayon et Moleskine ainsi que l’appareil photo. On s’empresse de rejoindre les danseurs sur un Like a virgin en version Disco Swing.

Le Grand Soufflet nous avait promis une soirée Crazy, il n’avait pas menti !!!

Crédits Photos : Catherine Gaffiero


Retrouvez toutes les informations sur le 
Festival Grand Soufflet : http://www.legrandsoufflet.fr/

2 commentaires sur “Grand Soufflet 2014 : un dance-floor couleurs Crazy Swing Club

  1. Isa

    On a l’impression d’y être…
    Plus que superbes photos une nouvelle fois !!

  2. Lisenn

    @Isa : merci ! je transmets les compliments à la photographe 😉

Laisser un commentaire

* Champs obligatoires