Festival Culture Bar-Bars 2021 : Enfin du bazar sur les comptoirs !

L’épatant festival Cultures Bar-bars revient à Rennes et ailleurs du 25 au 27 novembre pour une 18ème édition toujours aussi éclectique et foisonnante. Trois jours de réjouissante folie musicale avec pas moins d’une cinquantaine de concerts par chez nous, on vous présente tout ça avec, en bonus, quelques conseils hautement subjectifs.

On ne vous fera pas l’affront de vous réécrire l’historique de Culture Bar-Bars ni le pourquoi-du-comment puisqu’on vous avait déjà tout dit par ici. Retenez simplement que dans le cadre de la 19ième édition du festival éponyme, le collectif proposera de nouveau des centaines de concerts et spectacles dans 151 lieux répartis dans près d’une cinquantaine de villes, les 25, 26 et 27 novembre 2021 ! On vous invite chaudement à jeter un œil et vos deux oreilles sur la programmation complète de l’événement. Rennes n’est, bien sûr, pas en reste avec une cinquantaine de concerts gratuits ou presque étalée sur trois journées. Dans toute cette chouette ébullition, on vous a bien sûr sélectionné quelques conseils que vous êtes libres de suivre, ou pas.

Jeudi 25 novembre :

Dès le premier jour, vous pourrez vous rendre au Bistro de La cité pour y voir Crocodile Boogie, Démarré comme un projet solo de Seb Blanchais, boss de l’impeccable label local Beast Records, la bande s’est vite enrichie de nombreux collaborateurs français et même australiens. Elle jouera en terre conquise au bistro de la cité leur folk aussi râpeuse que chaleureuse qui ne choisit pas entre country et rock punk.

Crocodile Boogie – Jeudi 25/11 – Bistro de la Cité – 7 rue Saint-Louis, Rennes – 20h

 

Dans cette journée diaboliquement chargée, on vous invite également à ne pas louper les rennais Amablanc qui passeront au Gazoline.  Nous avions pu apprécier la belle énergie sur scène du trio durant le Mini Spring Rec qui avait eu lieu en octobre 2020 entre deux confinements. Le groupe viendra défendre Homesick, son second album qui est sorti l’an dernier sur Crème Brûlée Records. Rythmiques frontales et guitares incisives, le groupe compose des titres entre post-punk et post-rock qui montrent qu’on peut sans problème être à la fois mélancolique et rentre dedans.

Amablanc – Jeudi 25/11 – Bar Le Gazoline, 24 rue Nantaise,  Rennes – 22h

Vendredi 26 novembre :

Pour le vendredi, c’est du côté de la rue de Saint-Malo et plus précisément du Doujezu que l’on vous invite à trainer vos guêtres. Vous pourrez y entendre Cerf Boiteux. Les compositions amples et très atmosphériques de ce quatuor devraient y faire merveille. Amatrices et amateurs de l’Effondras ou plus largement d’un post-rock qui n’aurait pas oublié de tremper ses racines dans le blues originel et le drone, foncez-y.

Cerf Boiteux- Vendredi 26/11 – Bar Le Doujézu, 54 rue Saint-Malo, Rennes – 20h

Si vos oreilles sont plutôt friandes de pop psychédélique et  tropicale, ce sera plutôt du côté du Papier Timbré qu’il faudra vous tourner. Le rennais Prix Libre viendra y défendre seul avec ses machines et sa guitare les compositions bien barrées de son nouvel album Me Allegro De Verte. Ce membre de l’épatant Collectif Capital Taboulé y confirme ses qualités mélodiques et son fort sympathique grain de folie.

Prix Libre – Vendredi 26/11 – Papier Timbré, 39 rue de Dinan, Rennes – 21h

Samedi 27 novembre :

Le temps file bien trop vite pour nous tous mais pour certains il ne semble pas avoir le même frénétique tempo. Groupe discret mais pourtant essentiel de la scène musical rennaise, 13th Hole fait partie de ceux-là. On retrouve dans ce combo franco-italien Isa Valenti au chant, Hervé L’hostis et  Pascal Jollivet  aux guitares, Loîc Geffroy à la basse et enfin Stéphan Le Scouarnec à la batterie. Alors que la bande approche sérieusement de sa troisième décennie d’existence, ils viennent d’enchainer Magic Number (2014) et Mantra (2021), deux albums d’une fraicheur et d’une vivacité intacte. Tournées en Amérique du Nord et du Sud, session live enregistrée chez le mythique animateur de la BBC John Peel, sept albums au compteur d’une constance qualitative assez renversante… leurs années d’exercice ont été bien remplies. Pas d’usure pourtant et rien ne semble pouvoir entamer leur indépendance farouche et leur envie de creuser le sillon d’un son qui n’appartient qu’à eux. C’est toujours avec une grande joie que nous les retrouvons sur scène. Immanquable tout simplement.

13th Hole – Samedi 27/11 – Papier Timbré, 39 rue de Dinan, Rennes – 21h

Avec leurs faux airs de communiants se préparant à passer le BAC en juin, les quatre membres de Dynamite Shakers ne paient pas de mine. Et pourtant en quelques mois et autant de concerts, les voilà devenus le nouveau combo qui affole les amateurs de rock garage. Que ce soit sur le tremplin des Pays de la Loire ou du côté de de New-York et des légendaires The Fleshtones, la bande émoustille tout le monde. Rendez-vous à la trinquette pour vérifier sur pièce s’ils sont à la hauteur de l’émoi qu’ils suscitent.

Dynamite Shakers, La Trinquette, 26 rue Saint-Malo, Rennes – 20h30

On termine ces petites sélections par ce qui risque bien d’être la plus explosive des soirées du festival. Ce sera donc le dernier jour et nous ne sommes pas certains que les murs du bar le Synthi sortiront indemnes de la déflagration. la soirée commencera (tôt) avec le très apprécié dans nos colonnes trio Dead, Depuis la sortie de leur premier EP  Transmissions, en Novembre 2012 , nous avons en effet interviewé à deux reprises le groupe formé par Berne Evol (chant), Brice Delourmel (guitare) et Bernard Marie (machines, prod) et nous guettons date et sorties discographiques avec une grande attention. Il faut dire que le trio fait preuve d’une maîtrise redoutable en matière de rock froid, atmosphérique et hypnotique. On a pu  constater au fil des concerts et des maxis, que si le groupe puise son inspiration dans la cold wave et le shoegaze, il possède néanmoins une vraie personnalité qui en fait un des plus chouettes représentants du renouveau du genre. Sur scène, leur son diaboliquement précis et leurs rythmiques irrésistibles font des ravages. laissez-vous emporter par la grande vague de froid.

Le second groupe de la soirée s’annonce également comme une redoutable arme de destruction massive de vos inhibitions. Purge, Poisse, Pourrissoir ou encore Punir, les titres de la discographie des Rennais de Fange vous donnent une indication assez claire de leurs mauvaises intentions. La radicalité de leur sludge/death metal vitriolé à grands coups de rasades noise et indus ne laissera personne indemne. Un son énorme et délicieusement cauchemardesque, des paroles plus noires que l’enfer, attention à l’impact, à bout portant, ça va juste être monstrueux.

Dead + Fange – Samedi 27/11 – Le Synthi, 2 rue de Châteaudun, Rennes – 19h et 22h

__________________________________________________

Festival Culture Bar-Bars 2021
du jeudi 25 au samedi 27 novembre 2021 dans tout plein de bars

La programmation complète sur Rennes

Laisser un commentaire

* Champs obligatoires