Au 19 de la rue Legraverend, on cohabite solidaire…

CRR

C’est l’effervescence en ce lundi après-midi devant le numéro 19 de la rue Legraverend. Une vingtaine de personnes s’active pour décharger le mini-van rempli de petits meubles donnés gracieusement par une enseigne de bricolage. Une chaîne se forme pour tout rentrer à l’intérieur du local… Chouette métaphore de la solidarité qui existe au sein des murs de ladite adresse.

Simon, membre actif de Cœurs Résistants Rennes : «  Lassociation « Cœurs Résistants Rennes » a pour but de venir en aide aux gens de la rue et en situation de précarité à travers la distribution de denrées alimentaires et du nécessaire essentiel à certains besoins vitaux (vêtements, produits d’hygiène…). Nous allons voir directement les gens grâce à des maraudes. L’essentiel de la nourriture provient de ce que l’on peut récupérer les jours de marché à Bruz le vendredi et aux Lices, le samedi. Une équipe ′cuisine′ prépare alors les repas selon l’arrivage. »

Crée en septembre 2015 par William Rousseau, l’association a depuis fait son petit bonhomme de chemin. En effet, grâce à sa volonté, son altruisme et son activisme, toute l’équipe a su créer un lien privilégié avec l’entreprise sociale breizh phenix qui lutte contre le gaspillage en récupérant les produits invendus dans tout le département, notamment auprès la grande distribution. L’association peut désormais recevoir gratuitement de la nourriture en grande quantité. Nul doute que la loi sur la lutte contre le gaspillage alimentaire adoptée en début d’année permettra également d’assurer leur ravitaillement de façon plus pérenne. Ainsi, en plus des maraudes, « Cœurs Résistants Rennes » vient d’ouvrir une épicerie solidaire ouverte à toutes et tous. Des épiceries sociales existent déjà sur notre territoire (comme celles gérées par la Croix-Rouge, par exemple) mais celle-ci a la particularité d’être entièrement gratuite et sans condition de ressources.

Simon : « Pour l’instant, notre épicerie est connue grâce au bouche à oreille. En tout cas, vient qui veut ! L’épicerie s’adresse à tout le monde sans distinction d’âge, de religion ou de revenus. Notre volonté serait idéalement de pouvoir l’ouvrir 7 jours sur 7 comme un vrai magasin sachant qu’il s’agit d’un accompagnement d’urgence et que tout est basé sur le bon sens, la solidarité et le partage. »

En effet, même si certains comportements sont plus égoïstes que d’autres, et ce dans tous les milieux, une sorte d’auto-régulation se met naturellement en place selon les dires de Simon. Celui ou celle qui sera le plus dans le besoin recevra généralement de l’aide en priorité. Il nous évoque d’ailleurs l’exemple de cette famille Réunionnaise tout juste installée sur Rennes manquant de tout mais qui a pu recevoir rapidement des produits de première nécessité.

Les bénéficiaires n’hésitent pas non plus à prêter main forte à l’association. Une même personne pourra être à la fois bénéficiaire et bénévole. Pas étonnant : il est bien plus facile de venir se servir après avoir donné un coup de main. La gratuité se transforme alors en une sorte de troc. Autre avantage de cette double casquette, permettre à l’association de connaitre les besoins au plus près de la réalité du terrain. Finalement, l’épicerie se révèle être bien plus qu’une simple supérette ou qu’un lieu de passage. Pour preuve, une fois le camion déchargé, « on » reste encore dans la cuisine à boire un café, à discuter. Il est toujours agréable de s’apercevoir que ces moments de convivialité même les plus simples concourent à l’insertion sociale et à briser l’isolement.

© copie d'écran FB de l'association
© copie d’écran Facebook de l’association

L’épicerie est pour l’instant accueillie dans les locaux de l’association « Et si on parlait » tout comme le magasin gratuit du collectif La Souris Verte. « Notre magasin gratuit est une zone de gratuité. Les gens peuvent venir déposer des objets, du matériel, des vêtements dont ils n’ont plus l’utilité et d’autres peuvent ainsi les récupérer. Tout est en accès libre, pas de monnaie d’échange, pas de troc » nous explique Emmanuelle, membre du magasin gratuit. Après un temps d’adaptation entre ces trois structures mais aussi entre les différent-e-s adhérent-e-s qui ont parfois des parcours de vie compliquées, la solidarité et l’entraide se retrouvent donc installées à chaque étage du local.

Simon : « Avoir ces trois associations sous le même toit est une véritable force puisque nous nous complétons. Ici, une personne pourra trouver gratuitement des denrées alimentaires, du mobilier et de l’échange… »

Dans l’immédiat, « Cœurs Résistants Rennes » souhaite pouvoir s’agrandir pour organiser au mieux la préparation des repas dans le cadre de ses prochaines maraudes. En effet, la petite cuisine de « Si on se parlait » n’est plus assez fonctionnelle pour préparer la centaine de repas. L’équipe s’attelle donc à trouver un nouveau local en espérant que certains élu-e-s de la ville seront à leur écoute et viendront leur apporter un soutien logistique indispensable et nécessaire à la pérennité du projet. Surtout que des projets, l’association n’en manque pas !  Certains sont déjà en cours de préparation comme celui d’ouvrir une nouvelle épicerie du côté de Villejean pour venir en aide aux étudiants précaires  ou comme le projet d’un camion-douche qui aurait pour but de lutter contre l’exclusion sociale en proposant aux sans – abris et aux mal logés un dispositif d’hygiène mobile.

rubrique_unjour

13956926_10154362159495070_254071506_n***

► Plus d’1fos :

Facebook Association Coeurs Resistants Rennes :

https://www.facebook.com/coeursresistants/?fref=ts

Si vous souhaitez devenir bénévole de l’association : Rendez-vous samedi 10 septembre à l’association, à partir de 14h ! Prévoir une cotisation symbolique d’un euro.

Au 19 rue Legraverend, Ouverture du magasin gratuit :

Les mercredis et samedis de 14h30 à 18h30;

Ouverture de l’épicerie gratuite :

Les Lundis, mardis, mercredis & vendredis, à partir de 13h.

Maraudes :

les Vendredis et Dimanches soirs.

2 commentaires sur “Au 19 de la rue Legraverend, on cohabite solidaire…

  1. Hedna

    j’ai repris votre article pour faire connaitre votre association ci-joint le lien. N’hésitez surtout pas à communiquer sur ce nouvel outil qui tend à récolter toute les infos de villejean. Une nouvelle radio et sur le quartier, si vous souhaiter aniler une émission hebdomadaire http://villejeuns.com/ le lien de l’Article : http://villejean.com/blog/2016/09/07/au-19-de-la-rue-legraverend-on-cohabite-solidaire/

    je vous invite à la porte ouverte le Samedi 10 sept de 14h à 16h et le lancement officiel de la Radio le Samedi 1er Octobre 2016 au 11 rue de Lorraine, Villejean

  2. Rachid

    Merci beaucoup pour votre aides je vous remercier . b

Laisser un commentaire

* Champs obligatoires