Concert – Justice, Transmusicales de Rennes 2006

Les Transmusicales, c’est bien connu, suscitent un bouche à oreille incroyable avant leur déroulement. Beaucoup critiquent sévèrement la programmation à sa publication. Quoiqu’il en soit, les Trans, ça fait 28 ans que ça dure, et ça a mine de rien les reins solides.

Même si certaines éditions se sont avérées décevantes, elles permettent de voir à chaque déroulement des groupes qui ne pourraient pas être revus dans sa vie.

Pour cette 28ème édition, beaucoup attendaient que Justice fasse les preuves de son potentiel. Sur le petit papier des Trans, on pouvait brièvement lire que ces messieurs avaient été contactés par des « Franz Ferdinand », ou encore « Britney Spears » pour travailler entre amis… Intriguant.

Du coup, beaucoup, beaucoup de monde s’est amassé devant la scène volumineuse du Hall 9. Je doute que d’autres personnes que moi n’aient pas été surprises par le crucifix géant déposé en plein centre de la scène. Mais dès que les premiers booms booms se sont fait entendre, le public a vite été pris d’assault par les fréquences futuristes des deux machinistes. La croix clignote maladroitement, le pélerinage a débuté. Les messies ont converti les pêcheurs à l’aide de leur maîtrise parfaite de tempos incertains, des volumes sonores, des rebondissements surprenants. L’eau bénite s’est transformée en sueur.

Putain c’était bien.

Petit tutti fruity de Justice en écoute :

Justice aux Transmusicales 2006
©Crédit photo : rthenadey@yahoo.fr

Laisser un commentaire

* Champs obligatoires