Cartographie du Hip-Hop Rennais – Fredog

Placer le hip-hop Rennais sur une carte, donner la parole, petit à petit, à tous ses acteurs, rookies, vétérans, old timer ou jeunes pousses, qu’ils officient en tant que Djs, beatmakers, Mc’s, en groupes, comme beatboxers, réalisateurs, photographes ou clippeurs, et on en passe, qu’ils soient actifs aujourd’hui ou qu’ils l’aient été par le passé, tous contribuent à faire de la scène hip-hop rennaise un vivier foisonnant et bien souvent passionnant. Ce dossier, évolutif, leur est consacré.

(crédit visuel Marion Lépée)

Pour ce début d’année 2019, qui s’annonce excellente en terme de projets Rennais, nous faisons la rencontre de Fredog qui vient nous parler de son nouveau projet baptisé « Street Fighter » sorti le 1er janvier. Mc et Graffeur Rennais il viendra pour la première fois sur nos pages nous compter son histoire et son parcours. Véritable noctambule Rennais vous l’avez forcément croisé si vous êtes amateur de soirées qui finissent avec une bonne Toute place des lices (connaisseurs savent) le samedi matin. Ce sera pour nous l’occasion de parler de son nouveau projet. Comme beaucoup d’artistes Rennais notre invité du jour est un couteau suisse du rap game aussi à l’aise en rap qu’en graffiti. Nous reviendrons sur ces deux aspects hip-hop de sa carrière et verrons comment ces deux univers se mélangent dans sa construction.

Fiche de présentation

Origines : Né à Rennes d’une mère bretonne et d’un père Ivoirien
Lieux de résidence: Rennes
Blaze/pseudo/nom: Fredog
Année d’activité: 18 ans de rap et de graffiti, 15 ans de beatmaking et 7 ans de peinture sur toile
Genre musical:Rap / Trap
Nombre d’albums ou projets: 3 albums et un EP en collaboration avec Beuhscri Besk
Projets majeurs de ta carrière:mon dernier album « Street Fighter » sorti le 1er janvier 2019 ( 18 morceaux de bonheur) et mon prochain album Trap « Game Over » qui sortira le 1er janvier 2020 !

 

Alter1fo: Peux-tu te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas ?

Fredog: Rappeur, Beatmaker, Artiste Peintre et DJ Soul Funk Jazz à mes heures. Autodidacte de feu!

Tu viens pour nous parler de ton nouveau projet « Street Fighter » sorti le 1er janvier 2019. Comment t’est venue l’idée de ce projet ? Et pourquoi le sortir spécifiquement ce jour là ?

Ce projet est un travail de plusieurs années de créations musicales car je compose 16 des 18 morceaux de l’album. Les 2 autres sont composées par « The Cratez » qui sont allemands et « Tony Beat » qui est un compositeur Breton !

Tes instrumentaux sont très jazz. Quel est ton rapport avec cette musique et pourquoi avoir choisi ce thème sur tout ton album ?

Il est vrai que mes influences de beatmaker sont très diverses mais se rejoignent vers les années 70, son jazz divin, sa funk endiablée et sa soul suprême. Je suis un gold digger, je fouille dans les bacs et je collectionne les vinyles de cette époque afin de dénicher le sample ultime, mon saint Graal !

Tu as invité beaucoup de MC Rennais sur ton album. Peux-tu nous parler de ces collaborations ?

En effet dans « Street Fighter » tu peux retrouver une poignée de guerriers actifs tels que Kenyon, Casta, Maïkash, Verklé, Oster, Simba, DJ Deheb, Inos, Beuhscri Besk et Taram (RIP) car ils font partie de mon entourage, mais ce sont aussi des amis fidèles qui ne fuiront jamais l’affrontement jusqu’au combat final!

Tu es aussi un graffeur reconnu sur Rennes peux-tu nous parler de cet art et de ce que représente le graff pour toi ?

Je ne suis qu’un humble disciple du « DCP » qui fut initié par de grands maîtres tels que Shendo, Ymsey, Kazy, etc …
Le graffiti est pour moi la solution pour extérioriser mes émotions de manière visuelle !

A quel point l’influence du graffiti se mêle à ta musique ?

Pour moi c’est complémentaire tu vois ce que je veux dire ?

Quelle importance accordes-tu au visuel dans ton travail car depuis un certain temps les clips et l’image représentent 50% du travail pour avoir de la visibilité ?

J’ai bien compris que j’avais besoin de travailler sur l’image. C’est pour cela que je travaille avec des réalisateurs exceptionnels tels que Luc Chiefare, Keev et en ce moment même avec le jeune prodige Jérémy Hayot sur mon projet Trap « Game Over » à venir. J’ai même réalisé certains clips moi même avec des images de mes expériences personnelles afin de partager ma vraie vie.

Est-ce difficile de percer quand on vient de Rennes et pas de Paris où la musique et les contacts sont principalement concentrés ?

Aucune idée! Mon but n’étant pas de percer mais de continuer à faire de la musique de qualité jusqu’à la mort.

Quelles sont tes attaches avec la ville de Rennes et comment trouves-tu l’évolution de la scène locale actuelle depuis tes débuts ?

Je suis né ici et j’aime l’émulsion créative que possède cette ville! Je trouve les artistes rennais prolifiques et originaux qu’ils soient jeunes ou vieux. Depuis mon enfance j’ai assisté à des concerts d’artistes locaux formidables et les nouveaux venus ne manquent pas d’énergie.

La question que tu aimerais que l’on te pose? et y répondre !

Voudrais tu te faire sucer par Ariana Grande?
Aimerais-tu respirer de l’air non pollué ?

Le mot de la fin ?

DCP

______________________

Pour continuer de découvrir l’univers artistique de Fredog nous mettons ci-dessous des liens vers ses réseaux

Youtube de Fredog (MC): Ici

Youtube de Fredog (Beats): Ici

Youtube de Fredog (Street Fighter): Ici

Spotify de Fredog: Ici

Amazon de Fredog: Ici

Deezer de Fredog: Ici

Vous pouvez trouver tout notre dossier sur le hip-hop Rennais = > Ici

De plus vous trouverez ci-dessous notre carte interactive regroupant tous les artistes par quartier, ainsi qu’une fiche présentation de chacun d’eux et les liens vers leur article respectif :

 


 

Laisser un commentaire

* Champs obligatoires