The Yardbirds – Greg Russo

Certains groupes des sixties ont eu une influence notable sur la musique moderne.Mais rares sont ceux qui vont citer les Yardbirds, ce groupe génial mêlant les racines du Blues et la musique expérimentale. Mais leur fait d'arme le plus important, est d'avoir compté en leur sein, les trois plus mauvais guitaristes du rock, Eric Clapton, Jeff Beck et Jimmy Page.

Hollywood Plomodiern – Stéphane Grangier

Le retour des beaux jours influe considérablement sur le moral. Notamment parce qu'on peut passer des nombreuses heures à glandouiller au soleil avec de la bonne littérature. Et si on n'est pas trop absorbé par sa prose, un rapide coup d'oeil à droite et à gauche de sa serviette devrait vous amener à vous poser cette question cruciale et essentielle. « Où sont donc mes contemporains ? ».

Littérature hivernale

L'actualité a un côté vulgaire. Pour la musique et la littérature, c'est à peu près la même chose. Il n'y a rien de plus détestable que lorsque on nous vend de la culture prè-machée, pré-digérée. Les seules productions qui méritent notre attention, sont celles, artisanales qui respirent l'authenticité.

John Fante, un génie oublié.

Il y a 30 ans, disparaissait John Fante, un géant de la littérature américaine. Champion toutes catégories de la modestie, il se considérait comme le plus grand auteur de tous les temps. Le hic, c'est qu'il est mort dans l'anonymat le plus complet et qu'aujourd'hui encore, il est rarement, sinon jamais, cité parmi les auteurs de référence.

Eddy Jones – La Souris Déglinguée

Le monde est beau, la vie est belle et le ciel est bleu, même s'il fait quelque chose comme -15°C dehors. La raison de cette exubérance béate ? La réédition de l'un des albums les moins facilement trouvables de « La Souris Déglinguée », je veux parler de « Eddy Jones », le 5ème LP du groupe.

Cry Baby de John Waters au Mondo Bizarro !

Le FIST (Films Insolites et Séances Trash) qui n'a donc rien à voir avec des pratiques olé-olé douteuses, a eu l'excellente idée d'organiser une soirée dans le bar le plus rock de la capitale, le Mondo Bizarro. La soirée orientée fifties aura pour axe principal la diffusion du chef d'oeuvre (ne ménageons pas nos mots) de John Waters : « Cry Baby ».

Instantanés électriques – Jean-noël Levavasseur

Le rock n'est pas que l'apanage des musiciens. Dans l'ombre, œuvrent des milliers de fourmis qui triment sang et eau pour leur amour du riff acéré. Parmi ces pâles travailleurs, certains optent pour la plume. Et parmi ces gratte-papiers compulsifs, nous allons nous intéresser au cas de Jean-Noël Levavasseur. Son (bon) goût pour les lettres et le punk l'ont amené à superviser des ouvrages collectifs de nouvelles noires et rock ..

Wire – Change Becomes Us

Quand un groupe comme Wire sort un nouvel opus 35 ans après leur premier album, on est toujours partagé entre crainte et excitation. Ce que je ne savais pas de prime abord, c'est que l'idée du groupe était de reprendre certaines chansons écrites vers 1979/1980 qui n'avaient jamais été finalisées à l'époque.

La blessure la vraie – François Bégaudeau

François Bégaudeau a un humour très potache. Cette verdeur héritée des longues années à trainer sur les bancs de l'école a semble-t-il durablement affecté son caractère, ce qui n'est pas à proprement parler pour nous déplaire. Mais ce jeune homme ironique semble néanmoins souffrir du mal du 21ème siècle